Test du Smith Forefront

Test du Smith Forefront

Lorsque Smith Optics a officialisé le lancement d’un casque de VTT, tout le monde savait à quoi s’en tenir. Smith, l’un des leaders du secteur des casques de ski ne pouvait pas décevoir. Un an après, nous avons mis la main sur le Smith Forefront et l’avons confronté au terrain.

Visuellement, le Smith Forefront s’inscrit dans la continuité de la gamme de casques de ski. Le look est très fluide et les ventilations sautent aux yeux immédiatement.

Niveau confort, pas de doute, c’est bien un Smith. Le casque se positionne bien sur le crâne et ne bouge pas, même dans les descentes bien engagées. Il faut dire que Smith a intégré une molette de réglage de la taille performante qui ajuste le casque au millimètre près.

Niveau protection, le Smith Forefront se situe dans la moyenne des casques All Mountain avec une protection arrière assez basse mais qui ne gêne pas les mouvements.

Côté équipement, Smith à mis le paquet avec une visière dont l’angle est réglable, une patte de fixation pour les caméras GoPro (système de fixation venu séparément), une doublure intérieure en tissu anti bactérien X-Static, un système de maintien pour un bandeau de masque et une molette de réglage de la taille.

Une protection inédite

Mais ce n’est pas son look ni son équipement qui ont valu au Smith Forefront 5 récompenses en 2013, mais bien sa protection Aerocore© que l’on retrouve également sur le casque de ski Vantage.
L’Aerocore est une structure en nid d’abeille composée de tubes de co-polymeres soudés les uns aux autres. Cette structure développée par Koroyd absorbe 30% de chocs en plus et possède comme avantage d’être creuse ce qui favorise la ventilation.

Le Smith Forefront est composée d’un squelette de type In-Mold (le plastique et le polystyrène sont fusionnés) complété par 4 plaques d’Aerocore (en vert sur les photos).

Le test en condition

Dès les premiers instants, le confort Made in Smith se fait ressentir. Le casque trouve immédiatement sa place et enveloppe le crâne sans créer de pressions. Une fois la taille et les sangles ajustées, le casque ne bouge plus du tout.

En montée, les centaines d’entrées d’air crées par l’Aerocore permettent ne pas trop ressentir la chaleur. L’air chaud s’évacue rapidement pour laisser place à de l’air frais entrant par l’avant du casque.

Dès que l’on prend de la vitesse en revanche, c’est une autre histoire. La ventilation est diabolique. L’air frais entre dans le casques par les différentes aérations ainsi que les trous de l’Aerocore et  chasse l’air chaud qui est évacué par l’arrière du casque.

Comme l’on pouvait s’y attendre avec Smith (l’inventeur de l’Ultimate Integration – intégration parfaite entre le casque et les lunettes/masque), le Smith Forefront est très agréable à porter avec un masque ou des lunettes. Grâce à l’espace laissé au dessus des yeux, les plus gros masques du marché pourront trouver leur place.

Quant aux lunettes, nous n’avons eu aucun prblème de confort avec nos Julbo Stunt.

Avec le Forefront, Smith a décidé de rentrer par la grande porte dans le milieu des casques de VTT. Confortable, léger, très bien ventilé et plutôt réussi esthétiquement, il séduira de nombreux cyclistes exigeants…et fortunés. Effectivement, le seul point faible de ce casque est son prix : 220 euros. Il se positionne ainsi comme l’un des casques de VTT les plus chers du marché.

Articles similaires

Pas de commentaires

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.