Casques de freestyle : parés au décollage

Casques de freestyle : parés au décollage

0 1707

Sauts, figures, rampes, les casques de ski freestyle sont soumis à des contraintes bien supérieures aux casques de ski standards. Mieux vaut alors bien le choisir au moment d’acheter.

 

Le freestyle est une discipline à part dans le milieu du ski. Elle obéit à ses propres règles, les riders sont habillés d’une manière particulière et le matériel est très spécifique. Parmi l’équipement de base de tous les freestylers figure le casque de ski, seule protection pour la tête en cas de chute. Mais pour supporter les contraintes liées aux chocs violents et répétés, les casques de freestyle doivent être particulièrement résistants.

Le type de fabrication

GIRO COMBYNIl existe deux méthode pour fabriquer un casque de ski : l’in-mold et le hardshell. La première consiste à faire fusionner une couche fine de plastique avec le polystyrène servant de protection. La seconde consiste à coller une coque en plastique ABS rigide sur une épaisseur de polystyrène. Bien que l’in-Mold soit aujourd’hui la méthode la plus répandue, car elle permet un gain de poids important et une meilleure ventilation, les casques de freestyle sont la plupart du temps de type Hardshell. Cette méthode de fabrication permet en effet d’obtenir des casques plus résistants aux impacts violents comme une chute d’une hauteur élevée ou contre un élément métallique (barre de jib, barrière CRS, etc.). Mais les casques Hard Shell doivent également être endurants, être capables de supporter de nombreuses chutes de faible puissance. Le freestyle impose effectivement des chutes à répétition causées par les entrainements.

Pour offrir encore plus de longévité, Giro à travaillé pendant plusieurs années sur un concept de casque souple. Le polystyrène et le plastique ABS ont été remplacés par des matériaux souples, capables de se déformer légèrement en cas de chute. En plus d’absorber de manière plus efficace l’énergie inhérente à la chute, ce nouveau procédé garantit que le casque ne se fissurera pas, même en étant soumis à des forces très élevées. Ce nouveau procédé baptisé Soft Shell est présent sur les modèles Giro Combyn et Discord.

La forme

Les casques de freestyle sont reconnaissables à leur forme, parfaitement ronde. Appelée chez « bol », elle est appelée Bomb Shell outre atlantique. D’abord utilisée dans le milieu du skateboard, elle s’est fait une place dans le snowboard freestyle puis dans le ski.
Mais au delà du look, cette forme est en partie imputable au nombre très faible de ventilations des casques de freestyle. Il faut dire que chaque trou pratiqué dans la coque du casque nuit à sa solidité, c’est pourquoi les freestylers doivent accepter d’avoir dans le casque.

Dans un souci de sécurité maximale, les casques de freestyle sont dépourvus de système de réglage de la taille, ces derniers pouvant entrer en contact avec la nuque et surtout gêner le skieur. Le réglage de la taille se fait alors « à l’ancienne » avec des mousses de différentes épaisseurs à installer dans le casque.

 

Les modèles phares

product_viewParmi tous les modèles disponibles aujourd’hui sur le marché, certains ont plus retenu notre attention que d’autres. C’est par exemple le cas du Giro Combyn dont nous avons évoqué la construction souple Soft Shell. Malgré un prix assez élevé, ce casque a de sérieux atouts comme son confort, car la coque déformable s’adapte à la forme du crâne, ou son extraordinaire longévité en comparaison des autres casques du marché.
Le Receptor Bug de POC, porté entre autres par Tanner Hall n’est pas commun non plus. Il est construit avec deux coques en plastique dure, séparées de quelques millimètres et connectées par des pontets. Cette double coque améliore la rigidité ainsi que la résistance du casque en cas de chute tout en permettant à l’air de s’engouffrer entre les deux coques pour une meilleure ventilation.
Le Bern Macon est une référence que l’on peut omettre de citer lorsqu’il est question de casques freestyle. bern-macon-eps-matte-black-rasta-m2ebkrVéritable légende du milieu, ce casque a équipé les plus grands freestylers de l’histoire. Simple et efficace, il ne craint rien, pas même les chutes. Il s’agit certainement de l’un des casques les plus endurants du marché, exception faite du Giro Combyn.

Beaucoup d’autres modèles existent, comme le Scott Scream ou le Salomon Hacker, tous capables de vous protéger en cas de chute dans un snow park. Il ne vous reste plus qu’àa vous décider en fonction de la couleur que vous souhaitez, et bien entendu de votre budget.

Articles similaires

Pas de commentaires

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.