Casques de haute montagne

Un seul casque pour faire du VTT, du ski, de la randonnée, c’est la promesse des casques multi activité. Mais que valent-ils vraiment ? Cette polyvalence n’entame-t-elle pas les performances ? Décryptons ce nouveau phénomène du sport de montagne.

 Le principe

La législation qui régit les équipements de protection est particulière. En effet, chaque modèle de casque doit être certifié pour une activité donnée (le ski, l’équitation, les protections de chantier, etc.). Mais depuis quelques années, les fabricants de casques de sport cherchent à créer des casques avec plusieurs certifications, permettant de conserver le même casque pour toutes les activités sportives. Le plus souvent, ils parviennent à faire certifier leur casque pour le ski, le vélo et l’alpinisme, les tests pour ces catégories ayant pratiquement les mêmes exigences.
Le défi consiste ensuite à rendre le casque confortable dans chaque activité à laquelle il se destine. Et là, chaque marque applique une recette différente : oreillettes amovibles ou ventilations refermables.
Un casque trop chaud ne sera pas adapté à un usage en VTT ou en escalade. Au contraire, un casque trop aéré ne sera pas adapté à la pratique des sports d’hiver.

2 modèles incontournables

Cébé Trilogy

eexemple_de_montage_cebe_trilogyS’il est bien un casque multi activité à prendre au sérieux, c’est le Cébé Trilogy. Il fut en effet le premier casque adapté à la pratique du ski, du VTT et de l’alpinisme. Cébé à utilisé un système d’éléments amovibles pour rendre le Trilogy compatible avec ces trois disciplines : des grilles de ventilation, les oreillettes et une visière. Pour skier, vous apprécierez la ventilation régulée par les grilles et les oreillettes souples et chaudes. Pour le transformer en casque VTT, il suffit d’enlever les oreillettes, les grilles de ventilation et d’installer la visière. Enfin, enlevez les grilles de ventilation, les oreillettes et la visière pour avoir un vrai casque d’alpinisme.

 

Scott Couloir

scott couloirLe Scott Couloir possède la double certification Ski et ski / alpinisme. S’il est d’abord utilisé comme un casque de ski, il saura également s’adapter à l’alpinisme, à l’escalade et à la cascade de glace.
Sa prédilection pour les sports de montagne se voit à son équipement : ventilation performante, clip pour lampe frontale et système de maintien du masque de ski.
Contrairement au Cébé, les options de personnalisation sont moins nombreuses. Ici, pas de visière ou de grilles de ventilation amovibles mais une doublure interne modulable et des oreillettes souples amovibles.

Il existe bien d’autres modèles multi activités (K2 Route, POC Receptor +, etc.), ayant tous des avantages et des inconvénients. Toutefois, ces deux là nous ont semblé les plus intéressants pour ceux qui privilégient les sports d’hiver. Si vous n’êtes pas de ceux-là, Protec, POC ou Petzl proposent des produits également très aboutis que nous vous présenteront prochainement.

Ski, escalade, alpinisme, rien ne résiste au Scott Couloir. Très légers, ce casque vous accompagnera dans la plupart des vos escapades montagnardes, en hiver comme été. Car oui, en plus d’être un casque que vous pourrez utiliser pour tous les sports de glisse, y compris le ski de randonnée, le Scott Couloir pourra vous accompagner en escalade ou en alpinisme.

Bien entendu, une telle polyvalence nécessite une conception poussée et des caractéristiques de casque haut de gamme. Le Scott Couloir est un casque de type In Mold très léger et hyper bien ventilé équipé d’une doublure intérieure amovible et lavable.

Enfin un casque pour les amateurs de tous les sports de montagne.

 

  • Construction en In-mold
  • 14 aérations
  • Certifié normes Ski et Alpinisme
  • Fixation pour lampe frontale
  • Système de ventilation sur le devant du casque
  • Doublure amovible
  • Position de la jugulaire optimisée et très confortable
  • Système d’ajustement du casque personnalisable
  • Normes CE 1077 et CE 12492

 

Plus besoin de vous embêter avec une lampe frontale mal adaptée aux casques de ski de randonnée, Dynafit propose le Daymaker.

612373

Le Dynafit Daymaker est en effet le premier casque de ski de randonnée équipé d’origine d’une lampe frontale.
Pour sa conception, Dynafit s’est rapproché de BMW afin de concevoir un bloc en aluminium abritant 4 leds. Ce choix n’est pas anodin, l’aluminium étant un métal avec une excellente diffusion de la chaleur. Ainsi, vous n’aurez pas à craindre que votre casque ne souffre de la chaleur générée par les leds.
Les 4 leds utilisées sur le Dynafit Daymaker permettent de générer un faisceau lumineux de 1 000 lumens, réglable selon 4 modes :

– Montée standard
– Montée high
– Descente standard
– Descente high

Concernant l’autonomie, rien à craindre puisque le Daymaker vous assure 4 heures d’autonomie (3 heures en montée standard + 1 heure en descente standard). Et si jamais la batterie devient faible, le casque passe automatiquement en position « montée standard » pour vous permettre de skier encore 1 heure avec éclairage.

Vous pouvez aussi enlever la lampe frontale et utiliser votre casque normalement, pour les courses journée par exemple.

En voilà un beau cadeau de noël pour les amateurs de ski de randonnée.