Masques

0 1705

Alors que l’été ne fait que commencer, les premiers masques de ski arrivent dans nos locaux pour que nous les passions au banc d’essai. Les premiers sont les Von Zipper, qui, au premier coup d’œil s’avèrent assez prometteurs. 3 nouveaux modèles et 5 séries spéciales, voilà comment Von Zipper va se frayer son chemin vers les sommets cet hiver.

Masque de ski Von Zipper Trike
Le Trike : Un Von Zipper taille mini

Les trois nouveaux modèles portent les noms de Trike, Fishbowl et Skylab. Le Von Zipper Trike est un masque pour visages fins qui ravira les petites bourses ainsi que les jeunes adolescents. Très bien fini, ce masque possède un double écran cylindrique, un bandeau siliconé et une mousse triple épaisseur.

 

Masque de ski Von Zipper Trike
Mousse triple épaisseur et strap siliconné : ce masque à tout des grands

Coloris prévus : le blanc, le noir, le vert acide translucide etle violet (série spéciale Smokeout).

Le masque de ski Von Zipper Trike va se placer comme le principal concurrent des  Electric EG1K et Roxy Broadway.

 

 

Masque de ski Von Zipper Fishbowl
Masque de ski Von Zipper Fishbowl

Le Fishbowl est un modèle sphérique pour les amateurs de masques de ski très imposants. Très haut et très large, ce masque offre l’un des champs de vision les plus larges du marché. Il cherche très nettement à marcher sur les plates bandes de l’Electric EG2. Malgré sa taille imposante, Von Zipper garantit sa compatibilité avec les casques de ski présents sur le marché.
Il est équipé d’une mousse triple épaisseur et d’un magnifique double écran sphérique.
Niveau coloris, bien entendu le blanc et le noir sont présents, ainsi que le marron et quelques motifs colorés qui viennent égayer l’ensemble.

Le Skylab est une version moins haute du fishbowl, qui sera certainement plus confortable pour les visages moyens. Mis à part la taille revue à la baisse, il n y a pas de différences notoires entre le Fishbowl et le Skylab. Les couleurs sont pratiquement les mêmes que pour le Fishbowl à l’exception de quelques motifs originaux comme le Snakey, une imitation peu de serpent assez prometteuse.

Cet hiver chez VZ, pas moins de 5 séries spéciales viendront grossir le catalogue des coloris.
La série smokeout propose des coloris très originaux, acidulés et à base de violet et de jaune sur les Bushwick, Fishbowl, Feenom, Chakra, Skylab, Fubar et Trike. John Jackson, rider de chez VZ aura sa série spéciale, très bariolée, disponible sur les Fishbowl et Feenom. Les modèles Chakra et Sizzle, tous deux pour femmes, seront disponibles dans une livrée B4BC (Boarding for Breast Cancer). Une partie des revenus sera reversée à la lutte contre le cancer du sein.

Masque de ski Von Zipper Shift Into Neutral
La série Shift Into Neutral : matériaux recyclés et biodégradables

La série Shift Into Neutral est dédiée au développement durable. Matériaux recyclables et respect de la nature sont donc au rendez vous.
Pour finir, Von Zipper s’associe avec Bob Marley pour la première série limitée de masques de ski à l’effigie du roi du reggae. Contrairement aux idées reçues, pas de feuilles de marijuana, ni de drapeaux vert, jaune, rouge ou de lions, mais un design proche du style vestimentaire de Bob Marley. Les Feenom, Sizzle, Skylab et Bushwick sont alors revêtus d’un camouflage à base de marron, beige et vert. Le logo VZ sur le strap devient un patch en tissu cousu.

Masque de ski Von Zipper Bob Marley
Masque de ski Von Zipper Bob Marley
Masque de ski Von Zipper Bob Marley arrière
Vu de derrière, ce masque en jette

En bref, Von Zipper étoffe on catalogue avec trois modèles intéressants et surtout de nombreux coloris. Nous vous préparons d’ores et déjà des tests de ces nouveaux modèles alors restés connectés.

Que vous pratiquiez ou non le motocross, vous vous doutez que les yeux sont exposés aux projections de boue, de graviers et toutes sortes de petites particules qui pourraient agresser vos yeux. La solution adoptée par la majorité des professionnels est le masque de motocross. Mais comment le choisir ? Quels sont les équipements indispensables ? Nous avons tenté d’apporter les réponses aux questions que vous pouvez vous poser à ce sujet.

Le châssis :

Le châssis, également appelé squelette ou cadre, est la partie principale du masque. C’est celui-ci qui sera le garant du design, de la ventilation et de la solidité de l’ensemble.
Il est le plus souvent fabriqué en matière plastique souple de manière à pouvoir épouser les formes du visage et être plus résistant.
Afin d’améliorer le confort et la ventilation, une mousse de contour est apposée sur la face en contact avec le visage. Cette dernière peut comporter jusqu’à trois couches différentes. Son rôle principal est d’éviter à l’air de se glisser entre le visage et le masque, ce qui pourrait nuire au confort. Enfin, la mousse absorbera la transpiration venant du front pour que vos yeux restent au sec.

L’écran :

L’écran est la partie la plus importante du masque de motocross car c’est au travers de celui-ci que vous allez voir ce qui se passe devant vous. Il est constitué d’une « feuille » de plastique (lexan ou polycarbonate) traitée anti rayures et antibuée. Certains masques de motocross sont équipés d’écrans doubles afin de limiter encore plus la formation de buée. L’écran double est constitué de deux écrans séparés par un joint en mousse. L’air contenu entre les deux écrans servant d’isolant naturel, les écarts de température entre l’intérieur et l’extérieur du masque sont régulés. La formation de buée devient pratiquement impossible.
L’aspect le plus important de l’écran de masque MX est la présence de picots qui serviront de points d’ancrage pour les tear-offs. Les tear offs sont des films plastiques qui viennent se positionner par-dessus l’écran et qui peuvent être retirés à tout moment. Ainsi, plus besoin de nettoyer votre écran, il suffit d’enlever le tear off sale. Généralement, les motards superposent plusieurs tear-offs, comme cela, il leur est possible de conserver un écran propre plus longtemps. La marque Spy commercialise également un système de bobine qui s’adaptera sur le masque. Au lieu d’être retirés, les tear offs se déroulent sur l’écran à l’aide d’une manette.

Le strap :

Le strap est le bandeau élastique qui vient encercler la tête pour maintenir le masque plaqué contre le visage. Il vient se fixer de part et d’autre du châssis. Afin de permettre un bon placage du masque sur le visage et un confort accru, les masques de motocross modernes proposent des straps reglables.
Les casques de motocross n’étant pas dotés de crochets de maintien du strap, privilégiez un strap siliconé. La couche de silicone empêchera le bandeau de glisser sur le casque.

La ventilation :

Comme pour tous les masques de sport, la ventilation est primordiale afin d’éviter la formation de buée sur l’écran. La ventilation d’un masque repose sur sa capacité à faire rentrer de l’air frais par l’avant et le dessous du masque et à expulser l’air chaud par le haut. Selon la qualité du masque (et donc malheureusement son prix), la ventilation sera plus ou moins évoluée.

Sachez qu’il existe un nombre incroyablement élevé de modèles destinés à la pratique du motcross. La grande variété de formes et de couleurs vous permettra de choisir un modèle vous correspondant ou étant en adéquation avec votre casque ou tenue. Mais bien que le look soit important, veillez avant tout à choisir un masque de motocross de qualité, qui se paiera certes plus chère mais résistera mieux aux traitements infligés par la discipline.