Masque de ski : Comment choisir la taille?

Masque de ski : Comment choisir la taille?

0 3041

Trop grand ou trop petit, un masque de ski peut rapidement devenir inconfortable. Nous vous donnons les clés pour toujours avoir un masque de ski confortable.

De quelle taille parle-t-on au juste ?

Lorsque l’on parle de la taille d’un visage, l’on entend la largeur de celui-ci. Cette donnée est en effet utilisée par les lunettiers pour concevoir des produits répondant aux critères d’écartement des yeux et d’espace entre le nez et les tempes. Et c’est également grâce à cette donnée que l’on détermine si un masque de ski est adapté aux visages larges ou au contraire étroits.

Il n’existe aucune norme permettant de définir si un visage est large ou étroit, la perception que l’on a de soi, ainsi que la perception des autres permet de définir à quelle « catégorie » l’on appartient.

Pourquoi choisir un masque adapté à son visage ?

Pour être efficace contre le froid et le vent, un masque de ski doit être plaqué sur le visage du porteur. C’est ce contact entre le visage et le masque qui assure l’étanchéité aux éléments mais aussi le confort. Afin de répartir la pression du masque sur le visage, causée par le contact avec le visage, les fabricants courbent le masque afin qu’il épousent les formes du visage.

electric-eg2-5-torin-yater-wallace-eg0713651bsrc
L’Electric EG2.5 est un modele au look de « gros masque » mais avec un gabaritt adapté aux visages fins


La courbure est déterminée en fonction de la largeur de visage pour laquelle le masque est conçu (un masque pour les visages larges est généralement moins courbé qu’un modèle pour visages fins).

Si vous avez un visage fin et que vous choisissez un masque pour les visages larges, vous risquez de vous retrouver avec un manque de courbure sur les côtés du masque. Vous serez alors obligé de fortement serrer le strap afin de compenser ce manque de courbure. Mais en accentuant la courbure naturelle du masque, vous risquer de déformer l’image, et surtout de créer une zone d’inconfort au niveau du nez et du front.

Un masque trop petit sera également inconfortable puisque la courbure prononcée risque d’empêcher la partie centrale du masque d’être correctement plaquée. Encore une fois, il sera nécessaire de serrer fortement le strap pour « écraser » le masque contre le visage et compenser cette courbure excessive. En plus de l’inconfort lié à la pression exercée par le masque, il y a des chances que la mousse de contour du masque, appliquée sur le pourtour du masque pour faire contact avec la peau, rentre en contact avec le coin des yeux.

smith-i-os-aqua-prism-m006445dr994u
A l’instar de Smith et de son I/OS, de nombreuses marques déclinent leurs modèles phares en versions « petits visages ».

La tendance aux aujourd’hui aux masques de grande taille, à la fois larges et hauts. Mais il ne faut pas pour autant choisir un masque qui n’est pas adapté aux visages. Il existe de nombreux modèle au look oversize, mais adaptés aux visages fins à moyens (Electric EG2.5, Smith I/OS ou Dragon NFXS par exemple). Le look sera le même, mais la compatibilité avec le visage ainsi qu’avec le casque, sera meilleure. Au final, on en revient à la mode des pantalons baggie qui a sévit dans les années 2000, où la mode était à porter du 52 quand on remplissait à peine un 42

Articles similaires

Pas de commentaires

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.