Tags Articles avec les TAGS "entretien"

entretien

0 2319

Un masque MX, utilisé pour le VTT ou le motocross, est à peu de choses près similaire à un masque de ski. Mais au niveau de l’entretien, il y a quelques petites choses à savoir si vous souhaitez le garder plus longtemps. Voici les 5 points à respecter pour garder son masque MX plus longtemps.

 

1 – Ne jamais essuyer l’intérieur s’il y a de la buée

Il s’agit de l’erreur la plus commune, mais aussi la plus lourde en conséquences. Essuyer l’intérieur de votre masque MX alors qu’il y a de la buée dedans risque de détériorer de manière irrémédiable le traitement antibuée. S’il est endommagé, la buée s’installera beaucoup plus facilement et sera plus difficile à faire disparaître.

Si vous avez de la buée dans votre masque, roulez quelques seconde pour générer de nouveau un courant d’air dans le masque. Si cela ne suffit pas, enlevez le masque et secouez le pour faire sécher l’intérieur.

 

2 – Ne pas utiliser un produit d’entretien agressif sur l’écran

Votre écran est sale ? Vous n’avez pas utilisé de tear-off ? Nettoyez le simplement avec de l’eau. C’est le seul moyen d’éviter que les produits chimiques ne détériorent l’écran et les différents traitements (miroités, anti buée) qui ont été appliqués.

 

3 – Utiliser le plus souvent les tear offs

Les tear-offs sont des films plastiques amovibles que l’on pose sur l’écran en utilisant les deux points d’ancrage situés de part et d’autre de l’écran. Il est possible d’en mettre plusieurs les uns au dessus des autres de sorte qu’il suffise de retirer celui qui est sale pour profiter d’une vue dégagée.
Leur utilisation permet de réduire considérablement le risque de rayures et l’usure de l’écran.

 

4 – Laisser sécher son masque avant de le ranger

Après avoir utilisé votre masque, laissez sécher les mousses de contour quelques heures avant de ranger votre masque. Vous éviterez ainsi les mauvaises odeurs et ralentirez l’usure du masque.

 

5– Ne jamais poser son masque sur une surface chaude

Un simple radiateur peut détruire un masque MX. Posez le masque dessus et vous risquez de voir l’écran se déformer, faire des vagues et donc distordre votre vision. Si vous devez le faire sécher, laissez-le à l’air libre, il sera sec au bout de deux ou trois heures.

0 2084

Photo à la une : Guillaume Breuzé / www.by-bike.fr

De plus en plus utilisées en VTT, les genouillères sont particulièrement exposées aux salissures. Traces suite à une chute, projections de la roue avant, ou mauvaises odeurs liées au port longue durée nous vous expliquons comment nettoyer des genouillères.

Entretien courant

ecodis-brosse-a-ongle-de-voyage
La plus basique des brosses suffit à nettoyer les genouillères

Si vos genouillères ne sont en apparence pas sales, le nettoyage sera très facile. Munissez vous d’une brosse à poils rigides (type brosse à ongles) et brossez vos genouillères. De cette manière vous allez évacuer toute la poussière et autres éléments solides emprisonnés dans le tissu des genouillères. Si quelques tâches peu volumineuses subsistent, utilisez tout simplement un chiffon humide puis frottez. Laissez surtout bien sécher vos genouillères avant de les ranger.

Pour les mauvaises odeurs, il suffit souvent d’aérer les genouillères en les laissant plusieurs heures à l’extérieur. Si cela ne suffit pas, vous pouvez utiliser un spray désinfectant pour le sport que vous pulvériserez à l’intérieur des genouillères.

 

En cas de grosses salissures

Si vos genouillères sont vraiment très sales, après une sortie boueuse par exemple, le nettoyage doit se faire à grande eau. Commencez par rincer les genouillères sous un filet d’eau ou au jet d’eau en mode pluie pour enlever la boue ou autres salissures. Brossez ensuite les genouillères pour bien débarrasser le tissu de toutes les saletés. Terminez en rinçant abondamment les genouillères avant de les laisser sécher.

pedro-s-green-fizz-ok
Le Pedro’s Green Fizz est l’un des produits de nettoyage pour VTT les plus efficaces pour nettoyer les textiles

Si certaines traces résistent, vous pouvez utiliser du savon noir en spray ou encore du nettoyant pour VTT que vous pulvériserez sur les tâches avant de les brosser puis de les rincer.
Il possible d’enlever la mousse de protection de certaines genouillères de manière à pouvoir passer ensuite l’enveloppe à la machine à laver. Nous vous recommandons de ne pas abuser de cette technique, le lavage en machine étant assez agressif. Toutefois, passer vos genouillères une fois pas an en machine les remettra dans un état proche du neuf.

Ces deux méthodes sont les plus simples pour nettoyer vos genouillères. Simples et rapides, elles permettent de conserver des genouillères propres après chaque sortie, même après une sortie très salissante.

0 11277

Doublure qui ne tient plus en place, imperméabilisation inefficace, un entretien négligé des gants de ski peut avoir de nombreuses répercussions sur les performances. Mais en respectant ces quelques points, vous conservez vos gants intacts.

Le lavage

Le lavage, surtout en machine, est une opération à éviter si vous souhaitez garder vos gants intacts. En effet, la chaleur associée aux mouvements et à l’eau a pour effet de détériorer le traitement imperméable, la membrane imperméable (s’il y en a une) et l’isolation.
Contre la saleté, rien ne vaut un nettoyage à la main avec une brosse douce (type brosse à ongle) et une pointe de lessive dans de l’eau tiède. Humidifiez la zone à nettoyer puis frottez sur la tâche avec la brosse. Rincez ensuite avec un chiffon humide ou une éponge. Les effets de ce nettoyage d’appoint sur le tissu seront moindres qu’en machine. Laissez ensuite sécher les gants en position verticale, à température ambiante et surtout pas sur un radiateur ou près d’une cheminée.
desinfectant-spray-sport-fresh-250mlContre les odeurs, il ne sert à rien de nettoyer les gants. Les mauvaises odeurs, qu’elles proviennent de vos chaussures ou vos gants proviennent de la prolifération de bactéries. Les gants, comme les chaussures sont des environnements chauds, humides et clos qui favorisent le développement et la prolifération des bactéries. Un lavage, même en machine chaude ne garantit pas l’éradication des bactéries, certaines étant très résistantes à la chaleur. Le lavage ne servira alors qu’à désodoriser temporairement.
Pour lutter contre les odeurs, utilisez un désinfectant spécialisé dans les accessoires de sport et hypoallergénique. Vous pourrez trouver ce genre de produits dans la plupart des boutiques de sport ainsi que dans les grandes surfaces et chez les chausseurs.
Si malgré cela les odeurs persistent, vous pouvez utiliser de la prêle des champs réduite en poudre que vous saupoudrerez dans les gants. Cette plante commune en France est bien connue des randonneurs, skieurs et amateurs d’escalade comme étant la meilleure alternative aux produits chimiques pour lutter contre les mauvaises odeurs de transpiration dans les gants ou les chaussures.
Veillez à ne pas trop en mettre dans les gants, la prêle risque sinon de s’amalgamer avec la transpiration formant des « boulettes » peu agréables au toucher.

 

L’imperméabilisation

d0de1f520d02f1433fc2f826c219ae20Dans un article précédent, nous avions abordé les différents types d’imperméabilisations : l’enduction et la membrane. L’enduction, procédé qui consiste à appliquer un traitement imperméabilisant sur le tissu du gant, n’est pas très endurant. Quelques sorties ski sous la neige et il aura perdu de son efficacité. Pour maintenir un niveau de performance proche de celui d’origine, il faudra alors réimperméabiliser les gants. Sprays et aérosols sont les formes les plus pratiques et aussi le plus répandues. Une imperméabilisation toutes les 5 sorties permet de garder les mains au sec en toutes circonstances.

Pour les gants de ski en cuir, des produits à la fois nourrissant et imperméabilisant devront être appliqués. Le cuir ne supportant pas très bien le froid et l’humidité, un traitement gras le protègera et lui permettra de conserver sa souplesse.

Toutes ces indications permettront à vos gants de rester en bon état pendant plusieurs années. Toutefois, il faut bien garder à l’esprit que les gants de ski sont soumis à rude épreuve par le froid, l’humidité et qu’il est normal de devoir les entretenir de temps en temps. Avoir les mains humides est si désagréable que cela vaut bien quelques minutes d’entretien périodique.

0 4441

Nettoyer son écran de masque de ski semble être une opération anodine. Pourtant, un nettoyage négligé peut diminuer les performances de votre écran.

Utilisez toujours une surface douce, type chiffon microfibre pour nettoyer l’extérieur de l’écran de votre masque. De préférence, humidifiez légèrement le chiffon avant de nettoyer. Frottez ensuite sans trop appuyer sur la surface de l’écran.

Attention, la surface interne de l’écran est traitée avec un traitement anti buée. Utiliser un chiffon humide ou même essuyer l’écran s’il est recouvert de buée ou de neige risque d’augmenter les chances d’avoir de la buée par la suite.

Si votre écran est embué, skiez doucement en décollant le masque de votre visage afin de générer un flux d’air suffisant dans le masque. Si après une chute, de la neige est parvenue à entrer dans le masque, secouez le vivement pour ôter la neige et attendez que l’eau restante sèche.

 

0 2438

Que faire pour entretenir son casque ? Que faut-il faire ou au contraire ne pas faire ? Réponses :

1 / Mettre son casque à sécher sur une surface chaude : NON

Ne mettez jamais votre casque entier à sécher sur une surface chaude. Les différents matériaux pourraient travailler et la protection perdre ainsi de son efficacité. Si votre casque est humide, laissez le simplement
sécher à l’air libre pendant le nuit, il sera de nouveau sec le lendemain.

2 /Nettoyer la garniture intérieure avec une brosse à ongles : OUI

Brosser l’intérieur de son casque avec une brosse à ongles permet de décrocher les différentes particules de peau ou de cheveux qui restent emprisonnées dans le tissu.

3 / Utiliser un spray désinfectant : OUI

Les mauvaises odeurs proviennent dans la plupart des cas de l’accumulation de bactéries. L’utilisation d’un spray désinfectant pour le sport permet de tuer les bactéries et de limiter ainsi les odeurs. Pour encore plus d’efficacité, brossez au préalable l’intérieur du casque.

4 / Utiliser du détergent pour nettoyer la coque externe du casque : NON

Les casques de ski sont fabriqués avec des matériaux fargiles que les détergents peuvent détériorer. Si votre casque est sale, lavez le simplement avec une éponge humide.

5 / Passer en machine les mousses de son casque : NON

Il vaut mieux éviter de laver en machine la garniture intérieure (amovible seulement) de son casque. Un simple trempage dans une bassine d’eau et de lessive permet de nettoyer efficacement les tissus et de faire disparaître les odeurs persistantes.

 

En respectant ces quelques précautions, vous conserverez un casque propre et sain pendant de nombreuses saisons.