Tags Articles avec les TAGS "froid aux mains"

froid aux mains

0 3067

Même si la météo est en général assez clémente en Février / Mars, le froid règne en maître sur les pistes de ski. Et pour peu que vous soyez frileux(se) des mains, ce froid peut vite devenir insupportable. Et au moment de choisir comment s’équiper, pas facile de se décider entre moufles et gants… à moins de lire cet article.

1 doigt au froid ou tous au chaud

Le principe de fonctionnement des moufles est simple : réunir tous les doigts dans le même « fourreau » pour qu’ils se tiennent chaud les uns les autres. La chaleur émanant des doigts est enfermée dans le gant et permet de conserver une température agréable dans la moufle. Ainsi, si un doigt est amené à avoir plus froid que les autres, pour des raisons de circulation sanguine par exemple, la chaleur contenue dans le gant permet d’éviter la sensation de froid. Revers de la médaille, si le froid ou l’humidité entre dans la moufle (défaut d’imperméabilisation), tous les doigts seront exposés au froid ou à l’humidité.

De l’autre côté, les gants ont pour principal avantage de proposer une isolation et une imperméabilisation indépendante pour chaque doigt. Ainsi, si par malchance vous avez un doigt mouillé, vous n’en aurez qu’un seul et non 4. De la même manière, si le froid gagne l’un de vos doigts, vous serez sûr que les autres resteront au chaud.

 

Avant tout une question d’isolation

Une paire de gants bien isolée peut offrir les mêmes performances que des moufles
Une paire de gants bien isolée peut offrir les mêmes performances que des moufles

Il faut admettre que les moufles tiennent plus chaud que les gants, surtout en cas de froid sec. Mais si vous ne supportez pas les moufles, notamment parce qu’il faut les quitter pour saisir le moindre objet, sachez qu’une bonne paire de gants, équipée d’une isolation performante, vous garantira de garder les doigts au chaud. Par ailleurs, n’oubliez pas que la sensation de froid aux mains peut être due à un excès de transpiration non évacué par le gant. Dans ce cas précis, rien ne sert de se concentrer sur l’isolation du gant. Il faudra plutôt privilégier une membrane respirante qui laissera l’humidité s’évacuer et vous garantira des mains sèches (donc plus chaudes).

Donc pour faire simple : si vous avez tout le temps les doigts froids et secs, des moufles chaudes peuvent améliorer votre situation. Au contraire, si vous avez les doigts humides et froids, optez pour une paire de gants respirants. Après, testez les deux et voyez dans lesquels vous le plus à l’aise, surtout

En savoir plus sur les gants de ski

0 1165

Le froid aux mains, voici certainement l’un des aspects les plus détestables lorsque l’on skie (avec les vêtements mouillés bien entendu). Mais contrairement aux idées reçues, pour lutter contre le froid, il ne faut pas forcément s’orienter vers des gants très chauds car il existe de nombreuses causes pour expliquer cette sensation dont certaines n’ont rien à voir avec la température extérieure.

La transpiration 

L’une des causes principales du froid aux mains est la transpiration excessive dans les gants. En effet, dès lors que vous avez chaud et que le tissu dans lequel sont fabriqués vos gants ne respire pas assez, vous accumulez de l’humidité qui finit par imbiber la doublure. Avec le froid extérieur et la vitesse, cette humidité va capter le froid et l’accumuler de la même manière qu’un réfrigérateur. Ainsi, vos gants deviendront presque aussi froids que l’air extérieur ce qui créera bien entendu une désagréable sensation de froid aux mains.

Pour lutter contre cette cause , il ne sert à rien de s’orienter sur des gants très chauds, favorisez plutôt les membranes respirantes comme le Gore Tex qui éviteront l’accumulation d’humidité dans les gants.

Retrouvez notre sélection de gants Gore Tex

La sensibilité au froid

Certaines personnes sont plus sensibles que les autres au froid, tout comme certaines ne supportent pas bien les températures élevées. Pour celle-ci, le froid aux mains est quasi permanent et intervient même lorsque les températures sont douces. Si vous êtes sensible aux températures négatives et que vous avez souvent froid aux mains, orientez vous vers des gants très chauds, équipés d’un insert en matériau isolant très dense type Primaloft ou Thinsulate. Ces matériaux retiendront plus de chaleur et formeront un barrage efficace contre le froid. S’ils ne suffisent pas, équipez-vous d’une paire de sous gants, de préférence en soie (autour de 15 euros) que vous porterez sous vos gants de ski. La soie, bien qu’il s’agisse d’un tissu très fin, possède un pouvoir isolant très puissant.
Enfin, si aucune de ces solutions ne vous suffit, vous pouvez toujours essayer les chaufferettes à ajouter à vos gants qui créeront de la chaleur mais ne seront pas des plus confortables. Sachez aussi que quelques marques proposent des gants chauffants, cependant, leur prix encore trop élevés constitue souvent un frein à l’achat (compter environ 300 euros pour une paire de gants).

Retrouvez notre sélection de gants Primaloft et gants Thinsulate

 Les gants mal adaptés à la main

Il faut savoir que des gants mal ajustés, qu’ils soient trop grands ou au contraire trop petits, peuvent donner froid aux mains. Des gants trop petits vont avoir tendance à comprimer la main et à nuire à la circulation du sang. Le sang étant le principal vecteur de chaleur au niveau des extrémités, la température de vos mains descendra très vite. Vous aurez de plus l’impression d’avoir les mains engourdies et elles deviendront très pâles.
Au contraire, des gants grands laisseront trop d’air autour de la main. La chaleur métabolique (générée par la corps) ne sera alors pas suffisante pour chauffer cet air et maintenir une température suffisante dans le gant.