Gants de ski

Dakine est la marque des riders nomades, pour voyager en toute sérénité. Car si vous avez beaucoup voyagé, c’est une réalité… vos bagages sont jetés sans ménagement dans les soutes d’avion et sur le tarmac des aéroports ! Alors les housses de ski rembourrées et leurs sacs à dos renforcés sont vos meilleurs alliés pour bouger au bout du monde, mais aussi à côté de chez vous.

gants DakineConnue pour son haut niveau sportif, extrême et technique, Dakine se démarque par sa fabrication qualitative. Née à Hawaï en 1979, sur les spots de surf mythiques de Maui, la marque est fondée par Rob Kaplan, qui met au point les premiers leashs réglables et confortables à la cheville. Elle s’est rapidement diversifiée dès les années 80, dans le snowboard et le windsurf puis le kite, le skateboard, le VTT. En 1986, Dakine installe ses nouveaux bureaux dans l’Oregon, à Mont Hood. Et c’est le spot idéal pour fabriquer les sacs à dos, les housses de ski, les gants et les tester immédiatement avec les riders ! car ils viennent tous s’entraîner ici, l’été.

Le meilleur des sacs à dos Dakine Heli 

dakine sac a dos heli packPour skier léger, le sac à dos Heli Pack est le plus pratique : on y met son matériel de sécurité de base, Arva, sonde, pelle à neige et on peut le garder sur les télésièges.

Pour affronter toutes les situations possibles, le fameux modèle Dakine Heli Pro est toujours sur le devant de la scène, avec sa grosse capacité de contenance. On y range en effet, tout son matos : Camelbak, pelle, sonde, piolet et crampons, et aussi ses vêtements chauds de rechange.dakine sac a dos heli pro

Enfin, la marque Dakine propose une gamme complète de sacs à dos design, confortables et performants selon vos envies, votre style et votre morphologie. Tous sont fabriqués dans ce souci d’un confort optimal, d’une liberté de mouvement dans ses gestes et une grande résistance aux intempéries avec de solides fixations.

Voir tous les sacs à dos Dakine

Au chaud avec les gants Dakine

Marre d’avoir froid aux mains l’hiver ? Alors vous trouverez gant ou moufle Dakine à votre main. La gamme de produits est large et tous les modèles de gants de ski répondent parfaitement aux besoins de nos mains pour garder la chaleur et rester au sec. Technique et innovation sont toujours au rendez-vous chez Dakine : imperméabilité, respiration, Gore Tex, coutures renforcées. Les gants de ski classique chez Dakine sont polyvalents, adaptés à toutes les pratiques hivernales.moufle dakine baron Reste à choisir la forme, en fonction de votre ski. Les gants Talon et les moufles Baron restent leurs best sellers.

gant dakine talonSi vous hésitez entre des moufles ou des gants, les Lobster sont un mix des deux, avec leurs trois doigts comme une pince de homard, d’où ils tirent leur nom. En mode freestyle, il faut des gants moins chauds et plus fins, pour bien sentir ses doigts. Et pour le snowboard, il vous faut mettre des gants plus couvrants et plus hauts, serrés au poignet pour ne pas laisser entrer la neige et rester au chaud.

Voir ici toute la collection de gants Dakine

0 2291

Même si la météo est en général assez clémente en Février / Mars, le froid règne en maître sur les pistes de ski. Et pour peu que vous soyez frileux(se) des mains, ce froid peut vite devenir insupportable. Et au moment de choisir comment s’équiper, pas facile de se décider entre moufles et gants… à moins de lire cet article.

1 doigt au froid ou tous au chaud

Le principe de fonctionnement des moufles est simple : réunir tous les doigts dans le même « fourreau » pour qu’ils se tiennent chaud les uns les autres. La chaleur émanant des doigts est enfermée dans le gant et permet de conserver une température agréable dans la moufle. Ainsi, si un doigt est amené à avoir plus froid que les autres, pour des raisons de circulation sanguine par exemple, la chaleur contenue dans le gant permet d’éviter la sensation de froid. Revers de la médaille, si le froid ou l’humidité entre dans la moufle (défaut d’imperméabilisation), tous les doigts seront exposés au froid ou à l’humidité.

De l’autre côté, les gants ont pour principal avantage de proposer une isolation et une imperméabilisation indépendante pour chaque doigt. Ainsi, si par malchance vous avez un doigt mouillé, vous n’en aurez qu’un seul et non 4. De la même manière, si le froid gagne l’un de vos doigts, vous serez sûr que les autres resteront au chaud.

 

Avant tout une question d’isolation

Une paire de gants bien isolée peut offrir les mêmes performances que des moufles
Une paire de gants bien isolée peut offrir les mêmes performances que des moufles

Il faut admettre que les moufles tiennent plus chaud que les gants, surtout en cas de froid sec. Mais si vous ne supportez pas les moufles, notamment parce qu’il faut les quitter pour saisir le moindre objet, sachez qu’une bonne paire de gants, équipée d’une isolation performante, vous garantira de garder les doigts au chaud. Par ailleurs, n’oubliez pas que la sensation de froid aux mains peut être due à un excès de transpiration non évacué par le gant. Dans ce cas précis, rien ne sert de se concentrer sur l’isolation du gant. Il faudra plutôt privilégier une membrane respirante qui laissera l’humidité s’évacuer et vous garantira des mains sèches (donc plus chaudes).

Donc pour faire simple : si vous avez tout le temps les doigts froids et secs, des moufles chaudes peuvent améliorer votre situation. Au contraire, si vous avez les doigts humides et froids, optez pour une paire de gants respirants. Après, testez les deux et voyez dans lesquels vous le plus à l’aise, surtout

En savoir plus sur les gants de ski

0 6851

Doublure qui ne tient plus en place, imperméabilisation inefficace, un entretien négligé des gants de ski peut avoir de nombreuses répercussions sur les performances. Mais en respectant ces quelques points, vous conservez vos gants intacts.

Le lavage

Le lavage, surtout en machine, est une opération à éviter si vous souhaitez garder vos gants intacts. En effet, la chaleur associée aux mouvements et à l’eau a pour effet de détériorer le traitement imperméable, la membrane imperméable (s’il y en a une) et l’isolation.
Contre la saleté, rien ne vaut un nettoyage à la main avec une brosse douce (type brosse à ongle) et une pointe de lessive dans de l’eau tiède. Humidifiez la zone à nettoyer puis frottez sur la tâche avec la brosse. Rincez ensuite avec un chiffon humide ou une éponge. Les effets de ce nettoyage d’appoint sur le tissu seront moindres qu’en machine. Laissez ensuite sécher les gants en position verticale, à température ambiante et surtout pas sur un radiateur ou près d’une cheminée.
desinfectant-spray-sport-fresh-250mlContre les odeurs, il ne sert à rien de nettoyer les gants. Les mauvaises odeurs, qu’elles proviennent de vos chaussures ou vos gants proviennent de la prolifération de bactéries. Les gants, comme les chaussures sont des environnements chauds, humides et clos qui favorisent le développement et la prolifération des bactéries. Un lavage, même en machine chaude ne garantit pas l’éradication des bactéries, certaines étant très résistantes à la chaleur. Le lavage ne servira alors qu’à désodoriser temporairement.
Pour lutter contre les odeurs, utilisez un désinfectant spécialisé dans les accessoires de sport et hypoallergénique. Vous pourrez trouver ce genre de produits dans la plupart des boutiques de sport ainsi que dans les grandes surfaces et chez les chausseurs.
Si malgré cela les odeurs persistent, vous pouvez utiliser de la prêle des champs réduite en poudre que vous saupoudrerez dans les gants. Cette plante commune en France est bien connue des randonneurs, skieurs et amateurs d’escalade comme étant la meilleure alternative aux produits chimiques pour lutter contre les mauvaises odeurs de transpiration dans les gants ou les chaussures.
Veillez à ne pas trop en mettre dans les gants, la prêle risque sinon de s’amalgamer avec la transpiration formant des « boulettes » peu agréables au toucher.

 

L’imperméabilisation

d0de1f520d02f1433fc2f826c219ae20Dans un article précédent, nous avions abordé les différents types d’imperméabilisations : l’enduction et la membrane. L’enduction, procédé qui consiste à appliquer un traitement imperméabilisant sur le tissu du gant, n’est pas très endurant. Quelques sorties ski sous la neige et il aura perdu de son efficacité. Pour maintenir un niveau de performance proche de celui d’origine, il faudra alors réimperméabiliser les gants. Sprays et aérosols sont les formes les plus pratiques et aussi le plus répandues. Une imperméabilisation toutes les 5 sorties permet de garder les mains au sec en toutes circonstances.

Pour les gants de ski en cuir, des produits à la fois nourrissant et imperméabilisant devront être appliqués. Le cuir ne supportant pas très bien le froid et l’humidité, un traitement gras le protègera et lui permettra de conserver sa souplesse.

Toutes ces indications permettront à vos gants de rester en bon état pendant plusieurs années. Toutefois, il faut bien garder à l’esprit que les gants de ski sont soumis à rude épreuve par le froid, l’humidité et qu’il est normal de devoir les entretenir de temps en temps. Avoir les mains humides est si désagréable que cela vaut bien quelques minutes d’entretien périodique.

Les gants de ski sont souvent considérés comme de simples accessoires. Pourtant, ils jouent un rôle très important dans la pratique des sports d’hiver. Pour ne pas regretter votre achat, voici comment bien choisir vos gants de ski.

 

Les différents types de gants

L’on a bien souvent tendance à penser qu’il n’existe que deux types de gants de ski : les gants et les moufles. Or, on dénombre aujourd’hui 5 types de gants.

  • Les gants classiques : Ce sont les gants les plus courants. Polyvalents, ils sont adaptés à toutes les pratiques hivernales. Ils montent généralement jusqu’au poignet pour offrir une plus grande impression de liberté.
Voir la sélection de gants classiques

 

  • Les gants hauts : Très appréciés par les snowboarders et les skieurs hors piste, les gants hauts offrent une protection accrue contre l’entrée de la neige par la manche. Ils sont généralement équipés d’un serrage au niveau de la manche pour bien fermer le gant sur le bras.
Voir la sélection de gants hauts

 

 

  • Fins et souples, les gants de freestyle sont souvent bien moins chauds que les autres.
    Fins et souples, les gants de freestyle sont souvent bien moins chauds que les autres.

    Les gants freestyle : fins et bas, ces gants sont conçus pour offrir la meilleure préhension possible et se faire oublier. En revanche, ils n’offrent pas une très bonne isolation contre le froid. Ils seront parfaits pour les amateurs de snowpark ou pour skier sur les dernières neiges printannières.

Voir la sélection de gants freestyle

 

 

  • Les moufles : Montantes ou non, les moufles restent une référence pour les frileux. Les doigts étant réunis sous la même enveloppe, la répartition de la chaleur est meilleure et permet de garder les doigts au chaud. Leur principal inconvénient : il est parfois difficile de saisir des objets avec tous les doigts réunis.
Voir la sélection de moufles

 

 

  • Les moufles trois doigts ou Lobster : Ces gants au look étrange sont un bon compromis entre les gants et les moufles. Le pouce et l’index sont indépendant alors que les autres doigts sont réunis pour augmenter l’impression de chaleur et le confort. Vous profiterez de la chaleur des moufles tout en étant capables d’attraper votre forfait dans la poche.
Voir la sélection de moufles trois doigts

 

Des gants chauds avant tout

Test imperméabilité gants Gore Tex

Bien souvent, l’on entend dire que l’on a froid aux mains dans les gants de ski. Mais avant de regarder du côté des gants avec une isolation performante, il convient de se questionner sur l’origine de cette sensation. Pour cela, une question suffit : transpirez-vous des mains ?

Si la réponse est oui, il y a des chances que la sensation de froid aux mains soit due à l’humidité des mains qui refroidit dans les gants. La solution consiste alors à vous orienter vers des gants membranés, type Gore Tex. La membrane imperméable et respirante évacuera l’humidité contenue dans les gants et vos mains resteront sèches.
Si la réponse est non, il faudra que vous cherchiez des gants avec une isolation thermique performante comme le Thinsulate, le Primaloft ou le duvet d’oie. Si vous avez tendance à passer beaucoup de temps avec les mains dans la neige, optez de préférence pour du Primaloft. Cet isolant conçu initialement pour l’armée américaine possède l’avantage de conserver ses propriétés isolantes même lorsqu’elle est mouillée.

 

La question de l’imperméabilité

Il existe deux types d’imperméabilisation : l’enduction et l’utilisation de membranes spécifiques.

L’enduction consiste à appliquer un traitement déperlant sur la surface du gant visant à empêcher l’eau de pénétrer le tissu. Malheureusement, ce traitement étant appliqué à la surface du gant, il a tendance à perdre de son efficacité au fil des sorties. Pour conserver les propriétés imperméables, il faudra appliquer à intervalle régulier un imperméabilisant en bombe. Coupe Technologie Gore Tex Les tissus membranés comme le Gore Tex sont insérés sous le tissu extérieur du gant. Ils sont tissés de

manière à empêcher l’eau liquide de passer mais à permettre le passage de l’eau à l’état gazeux. Ainsi, même si vos gants sont mouillés en surface, vos doigts resteront au sec.

Si vous skiez seulement quelques fois par an, des gants avec enduction seront suffisant. Si en revanche vous skiez toute l’année, quelques soient les conditions, préférez des gants membranés. Leur pouvoir imperméabilisant dure plus longtemps et résiste mieux aux mauvais traitements.

 

Comment savoir quelle taille choisir

Une paire de gants de ski dont la taille ne correspond pas à celle de vos mains perd de sa capacité à vous protéger contre le froid. Des gants trop grands stockent trop d’air autour des doigts. Avec le froid, ce dernier aura tendance à se refroidir et vos mains seront alors enfermées dans des gants froids. Au contraire, des gants trop petits compriment la main et empêchent la circulation sanguine de se faire correctement. Les doigts ont alors tendance à se refroidir rapidement.
Pour choisir la taille de vos gants, il existe une méthode très simple.mesuretaillegant

Tous ces points éclaircis, il ne reste plus qu’à prendre en considération le look. Mais là, c’est une histoire de goût et il n’existe aucune recette miracle…

0 1986

Avec le froid aux mains, l’imperméabilité des gants de ski est l’un des problèmes les plus récurrents chez les skieurs. Face aux nombreuses technologies existantes, il est facile de se perdre et de ne plus savoir ce qui est bien ou non. Nous avons décortiqué pour vous les différentes technologies du marché pour avoir des gants de ski imperméables.

Comment est mesurée l’imperméabilité ?

L’imperméabilité d’un tissu, exprimée en millimètres, est calculée en positionnant un échantillon de tissu sous une colonne d’eau que l’on remplit jusqu’à ce que le tissu la laisse passer. Le niveau d’eau atteint définit alors l’imperméabilité du tissu testé.
En résumé, un tissu imperméable à 2 000 mm est donc capable de supporter la pression d’une colonne remplie d’eau dont la hauteur atteint 2m.
Pour information, la pression de le pluie est de 2 000 mm, donc si vous recherchez des gants de ski imperméables à la pluie, visez un modèle équipé d’tissu imperméable au minimum à 2000mm.

Les différents types d’imperméabilisation

Il existe deux manières pour créer des gants imperméables : l’enduction et l’ajout d’une membrane.
L’enduction consiste à appliquer un produit chimique sur la face interne du tissu de manière à le rendre imperméable. Cette méthode, très peu coûteuse permet d’obtenir des gants imperméables pour un coût très faible. En revanche, la qualité de l’enduction laisse souvent à désirer et le pouvoir imperméable du gant peut s’estomper rapidement. Il sera alors nécessaire d’appliquer un nouveau traitement, sur la face externe du tissu cette fois, avec un spray imperméabilisant.
Si vous recherchez des gants imperméables et qui le resteront pendant plusieurs années, il faudra alors vous tourner vers les gants membrannés. Ici, une membrane imperméable et respirante est ajoutée au tissu.  Cette dernière laisse passer la vapeur d’eau en provenance des mains mais bloque l’eau de pluie ou issue de la fonte de la neige. Leader sur le marché depuis plusieurs années, le Gore Tex est aujourd’hui encore une référence dans le milieu des membranes d’imperméabilisation.

Voir notre sélection de gants Gore Tex

Choisissez donc vos gants de ski en fonction de l’usage que vous en aurez. Pour un usage occasionnel, privilégiez les gants enduits, plus abordables. Si en revanche vous skiez plusieurs semaines par an et que vous êtes souvent confrontés à la neige ou la pluie, privilégiez des gants membrannés qui vous suivront pendant de nombreuses années.

 

0 801

Le froid aux mains, voici certainement l’un des aspects les plus détestables lorsque l’on skie (avec les vêtements mouillés bien entendu). Mais contrairement aux idées reçues, pour lutter contre le froid, il ne faut pas forcément s’orienter vers des gants très chauds car il existe de nombreuses causes pour expliquer cette sensation dont certaines n’ont rien à voir avec la température extérieure.

La transpiration 

L’une des causes principales du froid aux mains est la transpiration excessive dans les gants. En effet, dès lors que vous avez chaud et que le tissu dans lequel sont fabriqués vos gants ne respire pas assez, vous accumulez de l’humidité qui finit par imbiber la doublure. Avec le froid extérieur et la vitesse, cette humidité va capter le froid et l’accumuler de la même manière qu’un réfrigérateur. Ainsi, vos gants deviendront presque aussi froids que l’air extérieur ce qui créera bien entendu une désagréable sensation de froid aux mains.

Pour lutter contre cette cause , il ne sert à rien de s’orienter sur des gants très chauds, favorisez plutôt les membranes respirantes comme le Gore Tex qui éviteront l’accumulation d’humidité dans les gants.

Retrouvez notre sélection de gants Gore Tex

La sensibilité au froid

Certaines personnes sont plus sensibles que les autres au froid, tout comme certaines ne supportent pas bien les températures élevées. Pour celle-ci, le froid aux mains est quasi permanent et intervient même lorsque les températures sont douces. Si vous êtes sensible aux températures négatives et que vous avez souvent froid aux mains, orientez vous vers des gants très chauds, équipés d’un insert en matériau isolant très dense type Primaloft ou Thinsulate. Ces matériaux retiendront plus de chaleur et formeront un barrage efficace contre le froid. S’ils ne suffisent pas, équipez-vous d’une paire de sous gants, de préférence en soie (autour de 15 euros) que vous porterez sous vos gants de ski. La soie, bien qu’il s’agisse d’un tissu très fin, possède un pouvoir isolant très puissant.
Enfin, si aucune de ces solutions ne vous suffit, vous pouvez toujours essayer les chaufferettes à ajouter à vos gants qui créeront de la chaleur mais ne seront pas des plus confortables. Sachez aussi que quelques marques proposent des gants chauffants, cependant, leur prix encore trop élevés constitue souvent un frein à l’achat (compter environ 300 euros pour une paire de gants).

Retrouvez notre sélection de gants Primaloft et gants Thinsulate

 Les gants mal adaptés à la main

Il faut savoir que des gants mal ajustés, qu’ils soient trop grands ou au contraire trop petits, peuvent donner froid aux mains. Des gants trop petits vont avoir tendance à comprimer la main et à nuire à la circulation du sang. Le sang étant le principal vecteur de chaleur au niveau des extrémités, la température de vos mains descendra très vite. Vous aurez de plus l’impression d’avoir les mains engourdies et elles deviendront très pâles.
Au contraire, des gants grands laisseront trop d’air autour de la main. La chaleur métabolique (générée par la corps) ne sera alors pas suffisante pour chauffer cet air et maintenir une température suffisante dans le gant.

N’avez vous jamais été confronté à ces petites étiquettes avec des noms barbares comme Gore Tex© ou encore Primaloft® ? Ces matériaux, souvent associés au matériel outdoor ont chacun une particularité : l’imperméabilité pour le Gore Tex et la chaleur pour le Prilaloft.
Le Primaloft© est un matériau isolant inventé en 1983 pour l’armée américaine. Conçu à l’origine pour remplacer le duvet d’oie, certes très chaud mais aussi très long à sécher, il n’a pas tarder à s’imposer comme l’une des références en la matière.
Le Primaloft© est composé de microfibres synthétiques, très denses qui assurent une excellente conservation de la chaleur corporelle. Il est également apprécié pour sa capacité à sécher très vite lorsqu’il est humide.
Si vous souffrez de froid aux mains, ruez vous sur les gants en Primaloft©, incontestablement les plus chauds disponibles sur le marché.

Coupe Technologie Gore Tex

GORE TEX, derrière cette marque se cache une membrane révolutionnaire, imperméable, respirante et coupe vent. Très utilisée pour les chaussures et les vestes, la membrane GORE TEX devient également incontournable pour les gants de skiCoupe Technologie Gore Tex.
Contrairement aux idées reçues, le GORE TEX n’est pas un tissu mais une membrane insérée entre deux couches de tissus (le plus souvent une doublure interne et une coque externe). Son intérêt repose sur son extraordinaire capacité à bloquer l’eau et l’air venant de l’extérieur tout en permettant une excellente perméabilité à la vapeur d’eau venant du corps humain. Vos mains restent à l’abri des intempéries mais aussi de la transpiration souvent à l’origine du froid aux mains.

Mais le Gore Tex est également apprécié pour ses caractéristiques coupe vent très au dessus de la moyenne des tissus disponibles sur le marché.

De manière quasi générale, la membrane Gore Tex est associée à une couche isolante qui permet aux doigts de rester bien au chaud même lorsque les températures descendent largement en dessous de 0.

Aujourd’hui, la membrane Gore Tex est largement utilisée pour les gants de ski hommes, femmes et même enfants.

Retrouvez toute une sélection de gants Gore Tex sur www.glisshop.com