Tags Articles avec les TAGS "snowboard"

snowboard

 

Masque de ski Vuarnet

Il aura fallu attendre plus de 50 ans pour voir la passion de Jean Vuarnet pour le ski honorée à travers un produit Vuarnet. En effet, 52 ans précisément après sa victoire aux JO d’hiver, le premier véritable masque de ski Vuarnet voit le jour et étonne beaucoup de monde. Sans plus attendre, découvrons ce que ces produits ont dans le ventre.

La sortie de ce masque de ski n’est pas un coup d’essai pour Vuarnet, qui a déjà sorti plusieurs modèles ces dernières années. En revanche, aucun de ces produits n’étaient dignes de la marque, tant sur le plan de l’esthétique que de la qualité, car il faut le souligner, Vuarnet est une marque à part. Elle mêle à la fois la haute technologie, la qualité de fabrication et une esthétique particulière, à mi chemin entre la mode Vintage et à la haute couture.
Le nouveau masque de ski Vuarnet VK1101 est un masque de type sphérique qui parvient à combiner un design moderne et une touche rétro. Comme sur tous les produits Vuarnet, la finition est exemplaire. Les éléments sont parfaitement ajustés, même tordu dans tous les sens, la monture ne crisse pas et s’adapte.
Le contact avec le visage est assuré par une mousse de contour triple épaisseur. La plus fine des trois, au contact du visage, est très douce pour éviter les irritations.
Pour que le masque soit fermement tenu sur le visage, Vuarnet a équipé le VK1101 d’une sangle siliconé à double boucle de réglage.
Porté, ce masque procure un champ de vision bien large, tout à fait honorable compte tenu de son encombrement. La ventilation est tout à fait suffisante pour éviter la formation intempestive de buée sur la surface intérieure du masque.
Enfin, il est à noter que Vuarnet à conçu un châssis novateur qui permet de limiter la pression sur le nez.

Côté écran, nous sommes déçus de ne pas trouver d’adaptation du célèbre verre Skilynx. Vuarnet a opté pour 6 écrans, qui couvrent toutes les conditions météo. Notons la présence d’un écran photochromique orange qui passe de la catégorie 1 à 2. Il sera parfait pour une utilisation par mauvais temps ou temps couvert.

Pour son grand retour dans le marché du masque de ski, Vuarnet propose un produit complet, adapté à une clientèle loisirs / sportive qui ne recherche pas les performances extrêmes. Quel que soit votre style de ski, ce masque parviendra à vous suivre et vous procurera beaucoup de plaisir.

Bien que dans un article précédent nous ayons recommandé le port du masque pour la pratique du ski, voici une sélection de lunettes de soleil pouvant convenir pour dévaler les pistes. La protection moindre des lunettes contre les intempéries et les courants d’air est certes un point négatif indéniable, mais qui sera compensé par la polyvalence dont certains modèles font preuve.

Salice 829

Salice est l’un des leaders mondiaux dans la fabrication de lunettes de soleil de sport à prix serré. Le modèle 829 ne déroge pas à cette règle. Les lunettes de soleil ayant une fâcheuse tendance à tomber en avant lorsque l’on skie voir à tomber totalement en cas de chute, Salice propose avec son modèle 829 une paire de branches et un strap élastique qui prendra la place de ces dernières. L’utilisation d’un strap élastique permet un meilleur maintien sur la tête ainsi qu’un placage des lunettes des lunettes sur le visage plus efficace, limitant ainsi le flux d’air passant entre les lunettes et les yeux. Afin d’amoindrir encore plus ce phénomène, Salice à équipé le modèle 829 d’un joint en caoutchouc souple sur la partie supérieure de la monture. Les verres choisis sont des CRX Chromoflex photochromiques passant de la catégorie 2 à la catégorie 4. Ils seront parfaits pour une utilisation par temps clair à très ensoleillé.
Sans être aussi efficace qu’un masque de ski, ces lunettes de soleil seront agréables à porter et limiteront les turbulences entre le visage et les lunettes, talon d’Achille des modèles portés au quotidien.

Salice 823

Le modèle 823 de chez Salice se trouve à mi chemin entre les lunettes de soleil et le masque de ski. Il est en effet seulement constitué d’un écran, d’un élastique et d’une mousse pour assurer le contact entre le visage et l’écran. L’écran sphérique permettra de jouir d’un champ de vision panoramique tout en procurant une protection efficace contre les intempéries. Pour éviter que la buée ne fasse son apparition, Salice à percé deux trous de part et d’autre de l’écran afin de générer un courant d’air discret ente le visage et l’écran.  Les écrans choisis pour équiper ce modèle sont un noir de catégorie 3 (usage par beau temps) et un orange de catégorie 2 (usage par temps couvert à mauvais).

Bollé Traverse

Bollé, le leader français de l’optique solaire propose avec le modèle Traverse une paire de lunettes de soleil dédiée à la pratique des sports alpins. Livrées dans un étui robuste en nylon, on y découvre une paire de lunettes bien enveloppante accompagnée de nombreux accessoires : un strap élastique de maintien qui remplacera les branches, un cerclage complet de la monture en mousse ainsi qu’une plus petite baguette qui s’installera sur le dessus de la monture. Ces mousses permettront un placage efficace des lunettes sur le visage, évitant ainsi les turbulences générées par le vent s’engouffrant entre les lunettes et le visage. Le maintien efficace permettra de pratiquer le ski de manière dynamique sans pour autant risquer de perdre ses lunettes. Les Bollé Traverse pourront être portées tous les jours grâce aux branches confortables et ajustables qui sont fournies. De nombreux verres sont disponibles afin que chacun puissent trouver sa configuration idéale. Certaines références de Bollé Traverse sont livrées avec une seconde paire de verres (le plus souvent de couleur jaune) permettant de porter ces lunettes dans toutes les conditions, même le mauvais temps. Pour la pratique du ski par grand beau temps, nous préconisons les verres Bollé 100 Gun, de catégorie 4. Les Bollé Traverse sont sans doute l’un des meilleurs produits de cette catégorie.

Cébé Héliak

Les Cébé Héliak reprennent le concept des Bollé Traverse. On retrouve ainsi le strap élastique remplaçant les branches ainsi que le cerclage doublé avec une mousse de contact. Légèrement plus petites que les Bollé Traverse, les Cébé Héliak seront idéales pour les visages fins à moyens. Il est fort dommage que ces lunettes ne soient pas livrées avec une seconde paire de verres.

Les modèles suivants sont moins conçus pour la pratique du ski que les autres. Ils ne disposent pas de straps élastiques ni de mousse de contact entre le visage et les lunettes.

Oakley Jawbone

Le système révolutionnaire de changement de verres qui équipé ces lunettes permet une utilisation de celles-ci quel que soit la météo. Elles sont livrées avec deux paires de verres (dont une jaune). Les Oakley Jawbone possèdent un bon maintien sur le visage mais malheureusement ne sont pas équipées de verres de catégorie 4 ou de mousse de contact (ce qui engendrera des turbulences entre le visage et les lunettes). Afin de ne pas perdre ses lunettes en cas de chute, nous préconisons l’achat d’une lanière qui passera derrière la tête.
Pour les visages fins, il sera plus judicieux de se rabattre sur le modèle Split Jacket, qui dispose du même système de changement de verres.

Julbo Bivouak et Explorer

Julbo représente pour de nombreuses personnes une véritable institution dans le domaine de l’optique de sport. Chaque modèle est en effet conçu pour la pratique d’un sport en particulier. Bien que n’ayant pas de modèles spécialement conçus pour le ski, nous avons choisi les modèles Explorer et Bivouak. Tous deux possèdent des caches sur les côtés qui protégeront efficacement contre les rayons nocifs du soleil. Le bon maintien de ces lunettes sur le visage permettra un usage sportif sans crainte de perdre ses lunettes de manière intempestive. Le modèle Bivouak possède un strap réglable qui se fixe sur le bout des branches et évitera ainsi de perdre ses lunettes en cas de chute. Les verres Julbo qui équipent ces modèles sont parmi les meilleurs du monde pour la pratique de la haute montagne, vous n’aurez par conséquent aucun risque d’éblouissement. Afin d’utiliser ces lunettes dans toutes les conditions de luminosité, nous préconisons les verres photochromiques Zebra (variant de la catégorie 2 à la catégorie 4 – 51-7% de lumière transmise) ou Camelelon (polarisés et photochromiques de la catégorie 3 à 4 – 16-5% de lumière transmise)

Bien que ne procurant pas la même protection qu’un masque de ski, notamment contre les intempéries, ces lunettes de soleil s’accommoderont volontiers d’une sortie sur les pistes de ski. Si aucun de ces modèles ne vous tape dans l’oeil, vous pourrez trouver chez de nombreux fabricants des modèles similaires. Vous devrez veiller à à ce que les lunettes soient bien couvrantes (elles doivent englober tout le champ de vision) afin d’éliminer tout risque d’infiltration de rayons U.V. par les côtés ou le dessus. Pour éviter le risque d’éblouissement et donc de cécité des neiges, il faudra veiller à choisir des verres de catégorie 3 ou 4 avec un taux de transmission de la lumière le plus faible possible. Si vous recherchez une paire de lunettes polyvalente, aussi à l’aise par beau que par mauvais temps, nous vous conseillons les verres photochromiques de chez Julbo ou encore les Oakley Jawbone et certaines Bollé Traverse qui sont toutes deux livrées avec une paire de verres de rechange.

Connue depuis plus d’une dizaine d’année pour ses sacs à dos à vocation sportive, la marque Dakine arrive chez e-ben pour ravir celles et ceux qui aiment la glisse, ou qui cherchent simplement un sac de grande qualité. Petit tour d’horizon des meilleurs produits.

La gamme de sacs à dos Dakine est séparée en deux catégories : les sport packs (conçus pour un usage sportif) et les street packs (qui peuvent servir aussi bien pour les pratiques sportives que pour la vie quotidienne).

Parmi le vaste choix de la gamme Sport Packs, nous avons choisi les sacs à dos Heli Pack, Heli Pack Pro et Mission.
Le sac à dos Dakine Heli Pack est un sac à dos assez fin et peu épais qui pourra être porté lors de la pratique de toutes les activités sportives. Il est compatible avec les systèmes d’hydratation (type Camel Back) de chez Dakine et permet de transporter un snowboard grâce à un rabat sur sa face avant. Pour les skieurs, un système de câbles ajustables à été ajouté permettant de transporter une paire de ski à la verticale. Bien que très orienté sport, ce sac à dos possède également une poche pour ordinateur portable 15 ‘’, malheureusement non rembourrée.
Sa taille contenue et son poids raisonnable raviront tous les skieurs et snowboardeurs recherchant un sac pratique et agréable à porters, sur les pistes comme en ville.

Pour ceux qui recherchent un niveau d’équipement supérieur, Dakine propose le Heli Pro Pack. Il reprend la forme générale du Heli Pack ainsi que la compatibilité avec le système d’hydratation et les fixations pour snowboard et skis. A la poche pour ordinateur vient s’ajouter une poche ventilée pour y déposer un masque de ski ou une paire de lunettes.
Les deux  sacs à dos Dakine de la gamme Heli (Heli Pack et Heli Pro Pack) possèdent une ceinture abdominale réglable, indispensable pour un bon maintien sur le dos.

A noter qu’une version pour femmes du Dakine Heli Pro Pack est disponible, avec un look plus féminin.

Toujours dans la gamme des sacs à dos à vocation sportive, nous avons sélectionné le Dakine Mission Pack. Celui-ci est certainement le plus polyvalent de chez Dakine. A la fois sportif et citadin, il possède un système de fixation pour un snowboard, une poche pour masque de ski et une autre rembourrée qui accueillera volontiers un ordinateur portable 15’’. Il possède lui aussi une ceinture abdominale.

La gamme Street Packs est composée de modèles conçus pour être portés tous les jours. Le Dakine Campus Pack ravira les étudiants cherchant un sac à dos capable de les suivre aussi bien en cours que sur les terrains de sport. Il possède bien entendu une poche rembourrée pour transporter un ordinateur portable de 15’’ maximum ainsi que diverses autres poches et rangements. Son originalité repose sur une poche isotherme située sur le devant du sac qui peut accueillir (et maintenir au frais) trois cannettes.

Le modèle Factor reprend les mêmes caractéristiques que le Campus avec la poche isotherme en moins. Ici, seuls les ordinateurs de 14’’ maximum pourront être accueillis. Son look plus sage lui permettra de s’accorder à la majorité des tenues vestimentaires.
Le Dakine Explorer possède en plus des équipements du Factor, un système de fixation pour une planche de skateboard. Les ordinateurs de 15 ‘’ maximum pourront y être accueillis dans une poche rembourrée. Les lunettes de soleil et baladeur MP3 possèdent eux aussi une poche spécifique.

Le Dakine Crystal Pack est un sac à dos affichant fièrement son appartenance au monde des femmes. Les couleurs sont ici plus douces que sur les autres modèles. Il est équipé d’une poche rembourrée apte à accueillir un ordinateur de 15’’ maximum ainsi que plusieurs autres petites poches de rangement réparties dans la poche avant du sac. Il sera parfait pour toutes les femmes à la recherche d’un sac à dos pour aller travailler, en cours ou bien aller se ballader.

Pour finir, le Dakine Garden sera le plus adaptée aux femmes cherchant un moyen élégant et sûr de transporter leur ordinateur portable. Sa poche rembourrée accueillera sans problèmes un ordinateur de 14’’ maximum et les nombreux rangements permettront d’organiser ses affaires dans le sac.

Dakine arrive cet hiver chez E-Ben avec une sélection de produits de grande qualité, au look sportif ou urbain et surtout avec une qualité de fabrication irréprochable, qui à fait la renommée de la marque. La large palette de couleurs permettra à chacun de trouver un sac en accord avec son style vestimentaire. Une vraie référence pour tous les skieurs / snowboardeurs mais aussi pour les personnes vivant en milieu urbain.

« De l’art et de la technologie pour vos yeux », tel était le slogan d’Oakley.  Avec l’arrivée du casque de ski Factory Crown, celui-ci pourrait devenir « De l’art et de la technologie pour vous ».

Pour son premier casque de ski, Oakley s’est associé avec la firme allemande TSG, connue pour ses équipements de protection. Le Oakley Factory Crown reprend les caractéristiques du bestseller de la marque, le trophy. Il faut dire que celui-ci place la barre très haut dès le départ. Technologie In Mold, polystyrène haute densité, 14 entrées d’air, canaux de ventilation à l’intérieur du casque, pads lavables, ce casque possède tout ce qu’un modèle haut de gamme se doit de posséder. A cette liste impressionnante vient s’ajouter un ingénieux système permettant de se débarrasser des coussins d’oreilles afin de transformer ce casque de ski en pur modèle de free-style. Bien entendu, comme pour tout casque qui se respecte, un clip pour le masque ainsi qu’un système de réglage trois points sont de la partie.
Oakley ne souhaitant rien laisser au hasard, le casque à subi une cure d’amincissement le faisant passer à 330 grammes au lieu des 440 d’origine ainsi qu’un léger remodelage afin de le rendre compatible avec tous les modèles de masque.

Le casque Oakley Factory Crown séduit également par ses coloris, totalement en adéquation avec le style de la marque et la mode actuelle. Disponible en deux coloris, Enamel Yellow et Enamel Purple, il arbore un look grunge qui devrait ravir Seth Morrison. Notons également que ce même design à été repris sur des bonnets Oakley (disponibles sur www.lunettes-de-soleil.fr et www.masques-de-ski.fr)
Afin de convenir à tout le monde, ce casque est disponible en deux tailles S/M (54-56cm) et L/XL (57-59cm).

Si vous êtes à la recherche d’un casque pouvant supporter votre masque Oakley ou simplement que vous souhaitez avoir le look cet hiver, n’hésitez plus un instant et procurez vous ce superbe casque.

 

 

Marque assez récente dans le monde du casque de ski, POC ne cesse d’évoluer en séduisant de nouveaux riders chaque année. La liste des athlètes à de quoi faire rêver : Tanner Hall, Jon Olsson, TJ Schiller, Aurélien Ducroz et l’équipe suédoise de ski alpin. Si ces athlètes se laissent tenter par cette jeune marque c’est parce qu’elle place la barre très haut dans le domaine de la sécurité et du design.

Le modèle Frontal est un casque de ski purement orienté free-ride. Il possède une forme passe partout mais se différencie par ses couleurs vives qui rappellent le design suédois. Côté technique, ce casque n’est pas en reste avec sa technologie hybride, a cheval entre le In-Mold et le Hard Shell. Cette combinaison permet de créer des canaux de ventilation entre les deux couches de plastique. La ventilation sera également assurée par le système VDSAP qui permet au casque de fonctionner comme une cheminée, l’air entrant à l’avant ressortant par l’arrière. C’est sur ce casque que Jon Olsson à jeté son dévolu cette saison

Le Receptor Bug est basé sur le Receptor + à ceci près qu’il est destiné aux sports d’hiver. Le système de double couche externe qui l’équipe permet de faire rentrer l’air frais tout en libérant l’air chaud. Le casque de ski POC Receptor Bug procure une très bonne protection grâce à la technologie in Mold et à sa couche intérieure en polycarbonate et polystyrène expansé. Il possède en outre des oreillettes et une visière amovibles. Ce n’est pas pour rien que TJ Schiller et Tanner Hall en ont fait leur casque de prédilection.

Le Synapsis 2.0 est sans conteste le casque de ski le plus léger que l’on puisse trouver chez POC. La technologie propre à la marque suédoise à ici été mise à contribution afin de créer un casque extrêmement robuste et léger. La coque extérieure anti-pénétration assure au casque une solidité à toute épreuve, qui lui permet de répondre aux normes de sécurité les plus exigeantes. Il est livré avec une visière amovible à la couleur du casque qui préviendra l’éblouissement et l’infiltration de neige par le haut du masque lors des sorties en poudreuse.

Basé sur la technologie équipant le Skull Comp (casque de ski de  l’équipe suédoise de ski alpin), le Skull Light est un modèle développé pour les free-riders. La solidité de ce casque est assurée par une batterie d’innovations dont des alvéoles dans la couche intérieure qui assurent la dissipation de la force d’impact en cas d’accident. Il possède des oreilles détachables afin de pouvoir l’utiliser pendant les journées les plus chaudes de l’année.

Le Skull X est identique au Skull Light à ceci près qu’il possède des oreilles dures et un système de ventilation plus évolué. Il restera agréable à porter même pendant les plus longues journées. Ce casque est compatible avec les mentonnières de la marque POC, permettant une utilisation en compétition.

Pour les plus jeunes, POC à développé la gamme POCito. L’absorption des chocs à faible vitesse à été amélioré assurant une sécurité sans failles pour les plus jeunes. La peinture orange fluorescente et la diode clignotante amovible à l’arrière du casque permettront aux parents de garder un œil sur leurs enfants même par mauvais temps. Disponible avec oreilles dures (POCito Skull) et souples (POCito light), ce casque est ajustable pour permettre aux enfants de grandir sans devoir changer de casque tous les ans.

En bref, POC débarque sur www.casques-de-ski.fr avec de sérieux arguments pour devenir leader. Le design évolué et les couleurs fraîches de ces casques vont à coup sûr séduire cet hiver.

Porter des vêtements en tissu biologique peut sembler être inutile, les tissus de type industriels n’ayant pas particulièrement d’impact sur la santé. Mais quid de la nature ? Les impacts sont nombreux et peuvent finir par mettre notre planète en danger. Afin de préserver la nature, la marque française Picture à développé toute une gamme de vêtements éco-responsables, en vente chez E-ben.

A l’origine étaient trois jeunes issus de milieux variés. Une seule et même volonté les animait : créer une marque de vêtements biologiques, éthiques et technologiques. Cette marque, c’est Picture.
Leur gamme de vêtements est entièrement composée de fibres issues de l’agriculture biologique ou du recyclage.

Aujourd’hui Picture propose une gamme complète de vêtements pour hommes et femmes, déclinée en deux collections (été et hiver).
La collection hiver 2010/2011 est composée de vêtements aussi bien adaptés à la pratique des sports d’hiver qu’à l’après ski au café. Les t-shirts exhibent des motifs et des couleurs tendances, qui se marieront sans problèmes avec n’importe quelle autre tenue. Les sweat-shirts jouent quant à eux la carte du confort et de la chaleur avec pour certains une doublure qui vous tiendra au chaud. Ces  vêtements vous procureront un look dans l’ère du temps sans pour autant être trop exubérants. En bref, ce sont les vêtements rêvés pour passer une soirée au bar (d’altitude bien entendu) entre amis.
Si vous êtes à la recherche de vêtements plus techniques comme les vestes ou pantalons de ski, sachez que Picture à développé plusieurs modèles basés sur les fibres synthétiques recyclées.

Pour l’été Picture propose tout un ensemble de vêtements légers, t-shirts, robes, tuniques, bermudas en tissus biologiques et même des maillots de bain (pour hommes et femmes) en fibres synthétiques recyclées.

Plus qu’une simple marque, Picture représente un état d’esprit alliant le partage, le sport et le respect de la nature. Si vous souhaitez vous habiller en ayant la conscience tranquille, n’hésitez plus un instant, procurez vous du Picture.

L’intégration du masque de ski sur le casque est la clé d’une ventilation optimale. Cherchant à en repousser les limites, Smith nous livre cette année le Vantage, doté du meilleur de la technologie de ventilation.

A première vue, le Vantage ne semble pas se différencier du reste de la gamme Smith. Le design et les coloris rappellent fortement ceux du Variant Brim, le haut de gamme de la marque. La valeur ajoutée du Vantage, c’est sa technologie d’intégration du masque avec le casque. Smith est on ne peut plus clair à ce sujet, ils veulent en repousser les limites. Il faut admettre qu’intégrer son masque à un casque de ski peut s’avérer compliqué et parfois donner un résultat décevant aussi bien du côté esthétique que technique. En effet, une mauvaise intégration aura pour effet une ventilation de moins bonne qualité, ce qui favorisera la formation de buée. Le Vantage, avec son design retravaillé au niveau de la visière, permet une cohésion parfaite entre le masque et le casque, créant un véritable effet de tunnel pour l’air, partant de l’écran et se terminant derrière la tête. Ce système nommé Airevac 2 permet d’assurer le flux d’air même lorsque les toutes les entrées d’air sont fermées.
Les 21 entrées d’air présentent sur le casque permettent de répartir le flux d’air vers deux zones distinctes grâce à un système de double « slider », le Dual-Regulator. Ce système assurera une ventilation performante sans pour autant vous obliger à avoir froid.
Côté fabrication, Smith n’a pas fait les choses à moitié avec le Vantage. Technologie Hybrid (In mold et traditionnelle, permettant la mise en place de canaux pour l’air dans la couche de polystyrène du casque), réglages multiples pour l’ajustement du casque sur la tête, doublure en tissu X static (anti odeur et anti bactéries), oreilles réglables et amovibles et enfin un clip de maintien du masque amovible. Ce casque peut être équipé en option d’écouteurs bluetooth SkullCandy.

Au niveau coloris, rien d’extraordinaire puisque les couleurs proposées sont celles présentes sur tous les modèles de chez Smith. Les traditionnels noirs et blancs mats seront donc de la partie aux côtés de couleurs plus originales comme le marron (Heritage Chocolate Evolve) ou le Stone Horrorgami (un gris souris avec des inscriptions rouges).

Si pour vous ski rime avec écologie, Smith propose une version Evolve de ce casque en marron et bleu. Ca casque possède la particularité d’avoir une doublure constituée à 96% de fibres recyclées et d’être livré dans un emballage entièrement éco responsable (carton recyclé et encre de soja).

Ce casque est destiné à tous les amateurs de sports d’hiver qui sont hantés par la formation de buée. Pour une ventilation optimale, il faudra cependant opter pour un masque de la même marque, avec lequel l’intégration sera parfaite et donc la ventilation optimale. La combinaison Turbo Fan associée à l’Air Evac 2 permettra même aux porteurs de lunettes de vue de passer une journée avec une vision très claire.

Disponible prochainement sur www.casques-de-ski.fr

0 845

Nous ne le dirons jamais assez, ce qui fait la qualité d’un masque de ski, c’est son adaptation au visage du porteur et au casque. Tous les casques possèdent plus ou moins la même forme et le même rayon frontal, ce qui facilite l’adaptation. Par contre, la taille et la forme du visage diffère d’une personne à l’autre ainsi qu’en fonction du sexe. Une femme ayant normalement un visage plus fin que celui d’un homme, il faudra choisir un masque plus étroit, sans quoi celui-ci dépassera de part et d’autre du visage et ne sera pas bien plaqué sur le visage. Voyons ensemble quelques modèles phares, adaptés spécialement aux femmes et aux visages fins en général.

Les femmes sont devenues ces dernières années de grandes amatrices de sports d’hiver et plus particulièrement de ski et de snowboard. Afin de combler la clientèle, les marques cherchent sans cesse à créer des modèles adaptés aux visages fins et proposant des coloris uniques.
On ne peut passer à côté d’Oakley qui propose deux (voir trois) modèles destinés aux femmes. Commençons par le Stockholm, modèle phare de la gamme féminine. Ce masque haut de gamme possède des caractéristiques qui rendraient jaloux plus d’un masque pour homme. Nous retrouvons le double écran sphérique haute définition Oakley traité antibuée F3, la ventilation optimisée pour l’évacuation de l’air chaud et la mousse triple épaisseur dont une constituée de polaire, absorbant la buée. Ce qui fait le charme de ce masque, c’est surtout les couleurs. Le classique noir est bien entendu de la partie, tout comme le blanc, mais ils sont accompagnés de rose, de vert pâle et de turquoise. Ce masque est très clairement conçu pour les femmes.

Le modèle Elevate, nouveauté 2010, est un masque unisexe pour visages fins à moyens qui conviendra parfaitement aux femmes. Les caractéristiques sont les mêmes que celles du Stockholm, à cela près que l’Elevate est plus conçu pour être porté avec un casque. Les coloris sont plus variés que pour le Stockholm, mais les femmes y trouveront tout de même leur compte avec les coloris Orbit Lavender et Turquoise Tempest.

Enfin, le fameux Oakley A-Frame, lui aussi adapté aux visages fins à moyens pourra convenir aux femmes, d’autant plus que la gamme  2010/2011 comporte des couleurs ayant des tendances  féminines (notamment le somptueux Turquoise Fire).

D’autres marques possèdent également des masques à destination des femmes, Smith propose par exemple le modèle Heiress, doté d’un superbe écran sphérique. Rappelons que Smith met l’accent sur la ventilation de ses produits en proposant une adaptation masque/casque parmi les meilleurs du marché. Ici, une réglette située sur le haut de l’écran permet de régler le flux d’air entrant en fonction de la température extérieure. Une petite perforation est également pratique sur le côté gauche de l’écran afin de créer un flux d’air entre les deux écrans. Pour encore améliorer les performances de ce masque, optez pour un casque Smith Intrigue. La ventilation sera alors optimale.

En grand habitué du mélange entre sport et mode, Roxy propose plusieurs modèles de masques pour femmes, dont le Mist. Ici, tout est conçu spécialement pour les femmes : coloris, forme, taille et confort. La vision est assurée par un écran sphérique de grande taille qui confèrera une vision panoramique tout en protégeant les yeux efficacement. Un masque de grande qualité qui séduira les femmes ne souhaitant pas laisser le look dans le casier à ski.

Electric possède un modèle unisexe adapté aux visages fins et moyens : le Eg5S. Encore une fois, l’écran sphérique est de mise ainsi que la mousse triple épaisseur. Côté coloris, Electric fait dans la parité en proposant à la fois des finitions très masculine mais aussi certaines plus féminines. Ce masque est très nettement un haut de gamme et son prix est amplement justifié par les caractéristiques techniques et le look. A notre qu’une version avec écran cylindrique est disponible.

La marque française Bollé s’est elle aussi intéressé au marché grandissant des masques pour femmes en proposant le Simmer. Ce masque est très bien doté et surtout disponible à des prix très intéressants. Pour moins de 60 euros, vous disposerez d’un double écran cylindrique, d’une mousse triple densité dont une de polaire, d’une ventilation de qualité et surtout d’une parfaite compatibilité avec les casques récents. Les coloris déçoivent cependant un peu par leur manque d’originalité.

Enfin, Scott propose un concurrent direct au Bollé avec son Radiant (vendu qui plus est au même prix). Ce masque possède les mêmes caractéristiques que le Bollé, à ceci près que la mousse ne comporte pas de polaire. Un investissement sûr pour qui ne veut ni délaisser son look, ni vider son potefeuille.

Concilier look et technicité n’est pas chose aisée pour les fabricants de masque. Les femmes exigeantes concernant leur look ont parfois du mal à trouver un modèle confortable, performant et beau. Cette liste non exhaustive propose des masques répondant à ces critères tout en étant parfaitement adaptés à la morphologie féminine. Dans de telles conditions, quelles peuvent être les raisons de se passer d’un masque ?

1 1119

Concilier une pratique sportive et le port de lunettes de vue n’à jamais été chose aisée. On se souvient d’Edgar Davids, le milieu de terrain néerlandais en 1998 qui portait des lunettes de vue, attachée derrière le cou pendant les matchs. Les sports d’hiver, et plus particulièrement le ski et le snowboard sont eux aussi touchés par cette gêne. Néanmoins, deux solutions existent pour combiner lunettes de vue et masque de ski : les masques pour porteurs de lunettes et les clips optiques adaptables. Nous allons ici nous pencher sur la première solution, qui est de loin la plus économique.
Faire cohabiter la protection d’un masque de ski et les lunettes de vue est une chose très compliquée. En effet, la largeur d’un masque de ski traditionnel ne permet de faire passer les lunettes de vue. Le plus souvent le masque ne parvient à se plaquer sur le visage car il est bloqué par les branches des lunettes. Le résultat est un masque perméable, qui laisse passer l’air par les côtés et qui est donc inconfortable. Parmi les solutions les plus économiques pour concilier le port du masque de ski et des lunettes de vue, il y a les masques de ski pour porteurs de lunettes (appelés également masques O.T.G. pour Over The Glasses). Ces masques possèdent les mêmes caractéristiques que les autres. Nous retrouvons ainsi le double écran, la ventilation améliorée et la mousse double (voire triple) épaisseur ne laissant pas passer l’air extérieur.

Afin de laisser passer les lunettes  tout en conservant leur positionnement sur le nez du porteur, les masques de ski OTG sont plus larges et plus haut. Les branches des lunettes passent ainsi à l’intérieur
de la monture et le masque vient se plaquer correctement sur le visage du porteur.

Les masques O.T.G. ont longtemps été boudés par le public à cause de leur incapacité à gérer efficacement la formation de buée. Rappelons que la buée est le pire ennemi du skieur puisqu’elle opacifie le champ de vision, augmentant le risque de chute ou de collision.

Pour remédier à cela, les fabricants de masques ont développé des modèles dont la ventilation est plus élaborée, et équipés de double écran. A l’instar d’une fenêtre à double vitrage, le double écran crée une véritable isolation entre l’air froid extérieur et l’air chaud gorgé d’humidité provenant du visage.
La majorité des modèles est aujourd’hui équipé de cette technologie, gage de confort et de sécurité.

Smith repousse les limites de la ventilation passive en ajoutant à son modèle Knowledge un petit ventilateur qui se charge d’extraire par le haut du masque l’air chaud et humide. L’air frais arrive quant à lui par les ouvertures pratiquées sur l’écran.
Le look de ces masques était une autre raison de l’abandon des modèles pour porteurs de lunettes. Pour répondre aux exigences des aficionados du look, plusieurs marques proposent des modèles originaux, colorés et même équipés d’écrans sphériques.
Délaissé pendant quelques années à cause de leur retard sur les masques traditionnels, les modèles OTG reviennent aujourd’hui en force en proposant un look agréable, des performances équivalentes aux masques traditionnels et des écrans de très bonne qualité. Toutefois, le problème de la largeur du masque subsiste, rendant certains masques incompatibles avec le port du casque, notamment les modèles équipés d’oreilles rigides.
Si toutefois, les masques OTG ne vous conviennent guère, sachez qu’il est possible de se procurer chez un opticien des montures adaptables aux masques, compatibles avec la majorité des masques du marché. Cependant, pour vous procurer un tel équipement il faudra voir à doubler votre budget.