Videos

0 1088

Tom Wallisch

Après une soirée passée à marquer des points, Tom Wallisch remporte la médaille d’or de Slopestyle aux X Games.

Les X-Games, dont l’étape américaine se déroule en ce moment à Aspen, est une redoutable compétition de sports extrêmes. Parmi les épreuves, le Slopestyle, remporté cette année par l’américain Tom Wallisch. Son run exemplaire lui a parmi d’atteindre les 96 points, score le plus élevé de l’histoire du Slopestyle.

Passionnés par le ski sous toutes ses formes, nous avons décidé de partager ce superbe moment de ski :

Pour info, ce jeune américain est équipé entièrement chez Scott, chez qui il possède même un modèle de masque signature : le Fix Tom Wallisch.

Voici la nouveauté tant attendue qui va faire parler d’elle l’hiver prochain : le masque de ski Oakley Airbrake et son système d’écran interchangeable. Bien que la saison de ski 2010-2011 ne soit pas encore finie, voici toutefois quelques éléments sur ce nouveau produit.

Imaginez un peu le look et la qualité d’un masque de ski Oakley équipé d’un système de changement d’écran basé sur celui de la Jawbone et d’un écran interchangeable comme sur les Giro Manifest. Voilà la recette du tout nouveau masque de ski Oakley Airbrake qui devrait arriver en France fin Septembre.

Le système de changement d’écran est assuré par un levier qui se trouve sur la gauche de la monture. En levant celui-ci, l’écran sera libéré par le côté et pourra par conséquent être enlevé.

Nous savons d’ores et déjà que le masque sera vendu avec deux écrans (certainement un pour le beau temps et un pour le mauvais temps).
La monture reprend quant à elle la technologie d’exosquelette éprouvée par le Splice qui permet une meilleure protection du visage.

S’agissant d’un produit Oakley, nous pouvons affirmer que ce susyème sera au point, que la finition et le confort seront de très grande qualité.
Le masque de ski Oakley Airbrake sera disponible pour la saison d’hiver 2011/2012 à partir de 240 euros.

0 3856


Pour acheter votre écran de masque de ski Oakley, c’est ici que ça se passe.

Nous sommes conscients que changer un écran de masque de ski peut paraître imprésionnant (surtout quand on sait le prix d’un écran). Mais sachez que cette opération est en fait très rapide et facile à faire. Pour vous éviter toutes sueurs froides, voici quelques vidéos dénichées chez Oakley qui montrenet comment changer un écran sur certains modèles de la gamme. Rassurez vous, le principe reste le même pour toutes les autres marques.

Changer l’écran de votre Oakley A-Frame :

Changer l’écran de votre Oakley Crowbar :

Changer l’écran de votre Oakley Splice :

0 985

Et oui, nos amis italiens sont bien chanceux d’avoir autant de neige (bein que nous ne soyions pas à plaindre de notre côté des alpes) et notre ami skieur Laurent ne se gêne pas pour y aller dès qu’il le peut. En tout cas profitez de ces belles images…

Buenoooo ! from lo Aussel on Vimeo.

Au fait, vous avez votre matériel pour skier? non? Alors rendez vous sur www.masques-de-ski et www.casques-de-ski pour vous le procurer (même si vous en avez déjà mais que vous voulez le changer…)

0 943

La marque de casques audio WESC ne cesse de présenter de nouveaux modèles. Cette année, les nouveautés sont nombreuses, avec de nouveaux coloris et des modèles tout frais sortis. Nous les avons entre les mains, nous vous les présentons.

Inserts en aluminium, arche recouverte de fils tressés, couleurs mattes, voici le tout nouveau WESC Banjo.  Vous l’aurez compris, côté esthétique, le WESC Banjo fait très fort avec des inserts en aluminium (ainsi que des plastiques de couleur aluminium) et une finition irréprochable. L’ensemble est très équilibré et se portera très bien avec tous les styles vestimentaires. Les oreillettes de petit diamètre surprennent au premier abord car elles ne recouvrent pas la totalité de l’oreille. Malgré cela, lorsque le casque est porté, les sons extérieurs sont bien filtrés ce qui permettra de baisser un peu le volume d’écoute. Le son est très clair, avec des basses profondes et qui résonnent bien.
En bref, un excellent casque avec un look ravageur. Il est disponible en de nombreux coloris.

Joachim Garraud, le DJ / Remixer / Producteur se voit cette année gratifié d’un modèle signature basé sur le modèle Bongo : Le WESC Bongo Joachim Garraud. La différence majeure avec un modèle standard se situe au niveau de l’aspect visuel du casque, qui reprend la signature visuelle de l’artiste. On retrouve ainsi sur les écouteurs les monstres issus du jeu vidéo Space Invader qui sont si chères à Joachim Garraud. La signature de l’artiste est également présente sur le dessus de l’arche (on retrouve son nom écrit en Pixel). Comme sur les Bongo, le son est très riche en graves, qui résonnent et vibrent harmonieusement, sans jamais faire grésiller le casque.
Petit détail en plus, le cordon élastique à la manière des cordons de téléphone à cadran rotatif (années 70/80) qui n’apporte rien au son mais qui est tellement beau.

Toujours basé sur le modèle WESC Bongo, le modèle Rae Martini à été conçu avec la participation de l’artiste italien Rae Martini. Le look plaira à certains tandis que d’autres le détesteront, mais le fait est que ce casque ne laissera personne indifférent. Côté son, aucune différence avec les autres WESC Bongo n’est à noter.

Benny Fairfax, ce nom ne vous évoque peut être pas grand-chose, pourtant cet individu est l’idole de bon nombre de jeunes skateboarders. Ce skater londonien possède cette année un modèle de casque audio chez WESC, le Conga Benny Fairfax. Le casque est très sobre avec une robe noire matte à laquelle vient se rajouter un logo WESC noir brillant sur l’écouteur gauche et la signature de Benny Fairfax sur l’écouteur droit. Le son du casque audio WESC Conga fait partie de ce qui se fait de mieux dans cette gamme de prix. Le son est bien présent, avec des basses rondes et amples qui n’effacent pas les autres fréquences. Un produit passe partout pour les amateurs de sobriété et de très bon son.

Les champions du monde de DJ par équipe, les français du groupe Birdy Nam Nam sont partout, même sur les casques audio. Le modèle WESC Birdy Nam Nam est basé sur le modèle WESC Conga. La signature du collectif d’artistes est présente en masse sur la casque avec le nom du collectif écrit sur le dessus de l’arche un logo sur le dessous de cette même arche et un motif qui pourrait sortir d’un rêve de Jim Morrison sur les écouteurs. La robe gris anthracite du casque lui permet toutefois de rester assez discret. Comme tous les casques audio WESC Conga, le son est excellent, avec de très belles basses. En même temps, vu la signature de ce casque, il fallait un son de qualité.

Enfin, si vous êtes un adepte du design new-wawe des années 80, que vous aviez des chaises de salon en plastique noir laqué, des verres à vin octogonaux noirs eux aussi, vous ne pouvez pas échapper au tout nouveau casque audio WESC Snare. Ce casque semble tout droit sorti des années 80 avec ses formes anguleuses, son plastique laqué et surtout son look modernisé de casque de walkman. Les oreillettes sont recouvertes d’un caoutchouc doux, séparée du haut parleur par une couche de mousse afin de maximiser le confort. Le son est de très bonne qualité avec de bonnes basses et des aigus plus présents que sur les autres modèles, malgré les haut parleurs de 30mm. Malheureusement, il s’agit d’un casque ouvert et il faudra pousser le volume pour entendre la totalité du spectre sonore.

Encore une année riche en modèles intéressants, qui attendent désespérément de trouver une paire d’oreilles à qui il faut injecter une bonne dose de musique. Alors n’hésitez plus, achetez vous un casque audio WESC.

P.S. : voici une publicité éditée par WESC qui exprime bien la diversité des casques WESC et de leurs utilisateurs

WeSC Headphones! from WeSC on Vimeo.