Les masques à monture invisible

0
3897

APX, NFX, I/O, Flight Deck, QS-R, LCG ou X-Max, les masques de ski à monture invisible sont devenus très nombreux sur le marché. Quelles sont les raisons de ce succès ? Qu’apportent ces nouveaux produits ?

Smith avec le I/O et Dragon avec le NFX ont été les premières marques à proposer des masques de ski frameless, c’est à dire à monture invisible. Sur ce type de masque, la monture est en fait dissimulée derrière l’écran. Ce dernier est alors plaqué contre la monture de manière à garantir une parfaite étanchéité à l’air et aux intempéries.  En somme, au lieu de parler de monture invisible, il serait plus judicieux de parler de contour invisible.

Ce type de monture possède trois avantages majeurs :

–       La monture étant réduite à sa plus simple expression, le champ de vision est par conséquent considérablement élargi. La vision périphérique est alors bien meilleure qu’avec un masque standard ce qui permet d’oublier plus facilement que l’on porte un masque de ski.

–       L’écran n’étant pas encadré par la monture, son remplacement est bien plus facile. Des modèles comme le Dragon APX, le Smith I/O ou le Scott LCG ont d’ailleurs inclus des systèmes de changement rapide de l’écran par des clips ou des glissières et vendent les masques avec plusieurs écrans adaptés aux différentes conditions météo.  

–       L’écran du masque étant la partie la plus visible, les teintes colorées type Fire Iridium sont mises en avant et deviennent alors beaucoup plus éclatantes.

Les nombreux modèles disponibles chez les différents fabricants garantissent un large éventail de tailles et de couleur. Vous aurez ainsi plus de facilité à trouver le masque qui s’accordera le mieux avec votre tenue et la forme de votre visage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.