Masques de ski à écrans interchangeables : une monture, deux écrans

0
5119

En seulement 4 ans, les masques de ski à écrans interchangeables sont devenus incontournables. Une technologie sans cesse améliorée et un look s’affinant d’année permettent d’expliquer en partie le succès rencontré par ces masques d’abord réservés à l’élite et aux skieurs fortunés. 4 ans plus tard, la clientèle n’est plus la même.

Une monture, plusieurs écrans

Le Smith I/O7, l'un des masques à écran amovible les plus efficace
Le Smith I/O7, l’un des masques à écran amovible les plus efficace

Il est possible de changer d’écrans sur tous les masques de ski vendus sur le marché. Mais les modèles à écrans interchangeables sont conçus pour faciliter cette opération au maximum. L’objectif est de permettre au porteur du masque de choisir son écran en fonction des conditions météo.
Pour comprendre le fonctionnement de ce type de masques, il faut tout d’abord comprendre comment est assemblé un masque standard. Sur les masques de ski, l’écran est généralement inséré dans un sillon qui parcours toute la monture. L’écran est ainsi scellé ce qui le maintient et le rend imperméable à l’air et à l’eau. Dans le cas des masques à écrans interchangeables, les marques cherchent à plaquer l’écran contre la monture. L’écran est ainsi plus facile à enlever et remettre.

Un objectif, des dizaines de solutions

Le système Magna Tech d'Anon utilise des aimants pour maintenir l'écran en position
Le système Magna Tech d’Anon utilise des aimants pour maintenir l’écran en position

Chaque marque propose sa solution pour un changement rapide de l’écran. Parmi les plus innovants, on trouve Anon et son système d’aimants Magna Tech qui équipe le M1 et le M2. L’écran est ici maintenu sur la monture par des aimants répartis autour de la monture et de l’écran. Oakley propose également un système très fiable sur l’Airbrake : le Switchlock. Un loquet, quasi invisible, permet de verrouiller l’écran en position. Le plus gros atout de cette solution est qu’elle permet de conserver un look standard, alors que les autres solutions confèrent souvent un look « borderless » (masques sans monture).

Smith, le pionnier des écrans interchangeables, propose également un système de loquet sur son dernier né, le I/O7. Enfin, Electric propose un système de joint étanche inspiré par le système Ziplock (que l’on retrouve par exemple sur les sachets congélation) sur son nouveau EG3. L’écran est ainsi maintenu en place et l’étanchéité à l’air et à l’eau est parfaite.

Pour qui ?

PEAK_CBG3-D
Le Cébé Peak, l’un des masques à écrans interchangeables les plus abordables.

Compte tenu des prix élevés des débuts, causés par le coût de développement et le prix du second écran, les masques à écrans amovibles ont d’abord été destinés aux amateurs de beau matériel et aux skieurs réguliers. Aujourd’hui, l’on peut trouver des masques avec système de changement rapide de l’écran pour environ 100 euros. Le Cébé Peak, proposé à 109€, est équipé d’un système de changement rapide de l’écran et vendu avec deux écrans. Ce genre de produits permet à un plus grand nombre de skieurs de se tourner vers ces masques. Les modèles hauts de gamme comme les Oakley Airbrake et Flightdeck ou les Anon M2 sont eux plus chers, mais la technologie qu’ils embarquent est plus fiable et autorisera une utilisation intensive.

D’un point de vue technique, les skieurs réguliers restent la cible principale pour ce type de masques. En effet, quelqu’un skiant deux ou trois fois dans l’année, seulement par beau temps, ne trouverait pas d’intérêt à avoir un tel masque. En revanche, un skieur se rendant sur les pistes par tous les temps sera comblé de pouvoir choisir son écran en fonction de la météo, toujours en conservant le même masque. Mais qu’ils soient occasionnels ou réguliers, tous les skieurs s’accorderont à dire que les masques à écrans interchangeables sont de beaux produits, que l’on apprécie pour leur côté gadget autant que pour leurs performances. Sans compter les amateurs de customisation qui pourront laisser aller libre cours à leur imagination en créant des combinaisons montures/écrans jamais vues jusqu’alors.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.