Quel matériel choisir pour faire du ski de randonnée ?

0
315
Choisir son matériel de randonnée
Vous cherchez à vous équiper pour faire du ski de rando mais vous sentez un peu perdu face aux multiples références ? Cet article est fait pour vous, nous allons vous présenter comment choisir votre ski de randonnée, votre chaussure ski rando et vos fixations ski rando !

 

Avec la fermeture des remontées mécaniques en France sur la saison 2020-2021, nombre de skieurs et skieuses ont décidé de s’essayer au ski de randonnée. Seulement, on ne s’improvise pas randonneur du jour au lendemain. Il y a, bien évidemment, un ensemble de précautions à prendre sur le plan de la sécurité (nous insistons vraiment sur ce point, ne partez pas en ski de rando sans vous être préalablement renseigné, formé et équipé sur la sécurité en montagne). D’autre part, le matériel de ski de randonnée est un peu plus complexe que le matériel de ski alpin.

Comment choisir sa chaussure ski randonnée ?

Quand on choisit une chaussure de ski, on regarde généralement trois critères : la pointure, le volume chaussant (la largeur aux métatarses) adapté à sa morphologie, et enfin l’indice de rigidité adapté à son niveau de pratique. Pour une chaussure de ski de rando, les critères de choix sont plus nombreux. En effet, on regarde également l’amplitude de débattement offerte par le système ski/marche de la chaussure, ainsi que le poids global de la chaussure.

 

Il faut alors trouver la chaussure répondant le mieux à ces différents critères, et offrant le meilleur rapport montée/descente en fonction de ce qu’on privilégie. Quand on débute le ski rando, on cherche généralement des chaussures polyvalentes, bien équilibrée entre la légèreté à la montée et le soutien à la descente.

 

Des modèles de référence pour commencer le ski de randonnée, mais qui sont également utilisés par des randonneurs confirmés, sont des chaussures comme la Cosmos pour les hommes et la Celeste pour les femmes chez Scott, MTN Explore en version homme ou femme chez Salomon.

 

Comment choisir son ski rando ?

Pour le choix d’un ski de randonnée, l’argument poids s’invite dans la partie alors qu’il n’est pas vraiment pris en compte en ski alpin. De plus, on regarde aussi la largeur du ski (qui joue bien-sûr également sur le poids), car c’est ce qui permet ou non de profiter de la poudreuse. Comme pour les chaussures, on cherche alors le ski offrant le rapport montée/descente en fonction de ce qu’on privilégie. Voulez-vous avant tout monter rapidement, vous faire plaisir à la descente quitte à être plus lourd à la montée, ou bien choisissez-vous le compromis ?

 

Pour vous faciliter la recherche, les skis de randonnée sont triés en trois groupes sur le site Glisshop.com : rando light, rando polyvalent et freerando. Du plus léger au plus lourd, du plus à l’aise à la montée au plus performant à la descente. Utilisez ces critères pour sélectionner un modèle adapté à ce que vous voulez faire.

 

Bien-sûr, votre niveau de pratique rentre également en compte, car il n’est pas raisonnable de partir en rando avec un ski qu’on ne sera pas capable de maitriser à la descente. Sur Glisshop.com, les skis de rando sont également classés sur deux niveaux de pratique : intermédiaire – confirmé et confirmé – expert.

Comment choisir sa fixation ski rando ?

Sur une fixation alpine, il n’y a qu’un seul mode possible : la descente. Sur une fixation de ski rando, il faut non seulement assurer le maintien à la descente, mais en plus rajouter un mode montée permettant de libérer le talon de la chaussure pour effectuer un mouvement de marche. En randonnée, on regroupe quatre grands types de fixations, qui répondent aux besoins des différentes pratiques de la randonnée.

 

Pour la découverte de la randonnée et/ou pour une pratique équilibrée entre montée et descente, nous vous conseillons plutôt l’usage de fixations dites “low tech hybrides” ou de fixations dites “à plaque”. Les autres types de fixations dites “Low Tech” et “Low Tech compétition” sont des fixations très spécifiques destinées aux adeptes de la montée sèche et de la rando light. Leurs systèmes de déclenchement sont minimalistes voire inexistants, ce qui les rend peu sécuritaires lors des descentes.

 

Les fixations Low Tech hybrides assurent une sécurité maximale à la descente. Il en existe de différentes sortes, mais parmi les modèles les plus connus nous pouvons citer la Dynafit ST Radical, la Diamir Vipec et la Marker Kingpin.

 

Enfin, les fixations ski rando à plaque sont les plus proches des fixations alpines. Ce sont les plus simples d’utilisation, les plus sécurisantes à la descente, mais également les plus lourdes. On peut les utiliser pour débuter, mais on les utilise également beaucoup en freerando avec des modèles comme la Diamir Freeride.

Fixation ski rando à plaque Diamir Freeride Pro
Diamir Freeride Pro

Un pack ski rando harmonisé

Pour terminer, veillez à avoir un pack ski rando cohérent, avec une chaussure, un ski et une fixation dont les programmes correspondent. Par exemple, on ne monte pas une chaussure de rando légère orientée montée, avec un ski de freerando bien large et une paire de fixations à plaque.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.