Quel est le meilleur DVA ? Comment choisir son ARVA ?

0
234
quel est le meilleur DVA

Si vous vous posez la question : quel est le meilleur DVA ?, alors bienvenue dans cet article qui tente d’y répondre. Les plus performants à l’heure actuelle sont les modèles développés par les marques BCA, Pieps, ARVA, Mammut et Ortovox. Elles ont toutes en commun la volonté de concevoir des DVA d’une très grande simplicité d’utilisation. Il s’agit d’un facteur clé, sachant qu’une avalanche provoque une situation de stress extraordinairement intense. Guidage sonore, guidage vocal, affichage écran, la clarté des informations est déterminante. Les fabricants rivalisent ainsi d’ingéniosité pour que les chances de retrouver une personne ensevelie sous une avalanche augmentent toujours plus.

Egalement connu sous le nom d’ARVA, acronyme pour Appareil de Recherche de Victime d’Avalanche, le DVA, qui lui désigne un Détecteur de Victime d’Avalanche, est indispensable en montagne, dès lors qu’on quitte le domaine skiable et ses pistes damées. Développés pour la sécurité de ceux qui pratiquent le freeride, le freestyle backcountry, le ski de rando, le ski alpinisme ou le splitboard, ces appareils figurent à la première place des équipements nécessaires, au même titre que la pelle à neige, la sonde et éventuellement le sac airbag, lui aussi fortement recommandé.

Détecteurs de Victime d’Avalanche BCA

Depuis 1994, la marque BCA, pour Backcountry Access, s’est fixée l’objectif de préserver des vies grâce à des produits fiables et très faciles d’utilisation. Jusqu’ici, ses DVA les meilleurs étaient les modèles Tracker S et Tracker3+. S’ils ont encore de beaux jours devant eux, ils voient leur gamme s’enrichir d’un tout nouvel appareil, le Tracker4 dont le fonctionnement est tout aussi exceptionnel.

Le DVA Tracker4 de BCA

DVA BCA Tracker4Equipé de 3 antennes, le Tracker4 présente une largeur de bande de recherche jusqu’à 50 m, avec une portée maximale de 55 m. Il est constitué d’un boîtier caoutchouté avec un écran LED sur lequel s’affiche les informations de directions, lisibles quelles que soient les conditions.

Le détecteur BCA Tracker4 bénéficie de la fonction marquage multi victimes, très utile dans le cas où plusieurs sont prisonnières de la même avalanche. A mesure que les recherches avancent, le Tracker4 permet de réduire le signal émis par le DVA d’une victime, une fois celle-ci localisée. Ainsi, pendant que vos coéquipiers la dégagent, l’appareil se concentre sur le signal plus faible du DVA de la victime suivante.

Le BCA Tracker4 dispose également de la fonction Auto Revert qui le fait basculer du mode recherche au mode transmission au bout de 5 minutes. L’avantage, c’est de ne jamais rester en mode recherche si jamais vous oubliez de le remettre en mode émission. Une autre fonction, elle aussi automatique, permet à l’appareil d’émettre à nouveau si aucun mouvement n’est détecté pendant 1 minute. Il s’agit d’une mesure de protection si vous-même êtes enseveli(e) en cas de suravalanche.

Détecteurs de Victime d’Avalanche Pieps

Originaire d’Autriche, la société Pieps a vu le jour à la fin des années 1960. Son département R&D travaille depuis les débuts à la conception de produits pour la sécurité en montagne. Ses premiers appareils sont commercialisés en 1972 et ne cessent de se perfectionner depuis. Actuellement, les modèles destinés à tous les pratiquants sont le DSP Sport et le Powder BT, mais le meilleur DVA Pieps est vraisemblablement le Pro BT.

Le DVA Pro BT de la marque Pieps

détecteur de victime d'avalanche Pieps Pro BTAvec ses 3 antennes, le Pieps Pro BT affiche une bande de recherche étendue jusqu’à 60 m, ainsi qu’une portée maximale elle aussi de 60 m. L’écran LCD rétro-éclairé permet de lire les indications en toutes circonstances. La recherche de la victime ensevelie sous l’avalanche s’effectue grâce à un système de guidage sonore. Le curseur latéral, facilement manipulable avec des gants de ski ou des moufles, permet de passer d’un mode à l’autre : Off/Send/Search. Celui-ci est bien entendu verrouillable.

Le DVA Pro BT présente la fonction auto-check. Bien qu’il s’agisse d’un examen très rapide à l’allumage, cette vérification systématique permet de s’assurer que l’appareil est bel et bien opérationnel. Le Pro BT bénéficie aussi des fonctions contrôle de groupe, retour automatique en émission en cas de suravalanche, protection contre les interférences, etc. Il profite même d’un mode analogique qui peut être utilisé pour des stratégies de recherche spécifiques.

ARVA Evo5Détecteurs de Victime d’Avalanche ARVA

Depuis plus d’une trentaine d’années, la marque ARVA dispose d’un large choix et fait figure de référence dans le domaine des équipements de sécurité montagne. Ses DVA sont parmi les plus appréciés, d’une part pour leur fiabilité, mais également pour leur facilité d’utilisation. Chez ARVA, on trouve les modèles Axio, Neo, Evo4 et Evo5, ainsi que le Neo Pro, le plus abouti de tous.

Le DVA Neo Pro de chez ARVA

ARVA Neo ProLui aussi équipé de 3 antennes, le Neo Pro fonctionne en mode numérique ou analogique. En numérique, sa bande de recherche s’étend jusqu’à 70 m, tandis qu’en analogique elle s’étend jusqu’à 80 m. Comme son prédécesseur, l’Evo 5, il est très intuitif avec un écran rétro-éclairé qui reste parfaitement lisible même en plein soleil. Il présente les fonctions Group Check, Auto-Test, U-Turn Alarm, retour automatique en mode émission en cas de suravalanche, gestion des interférences, etc.

Le détecteur ARVA Neo Pro dispose d’un mode Standby qui permet de le mettre en pause pour ne pas interférer avec la recherche en cours. Il bénéficie d’une fonction Scrolling qui s’apparente à une fonction multi victimes. Elle est essentielle si plusieurs personnes sont prises sous la même avalanche, puisqu’elle permet de cibler chaque victime afin d’organiser les recherches entre les différents secouristes.

Détecteurs de Victime d’Avalanche Mammut

Spécialisée dans la fabrication de cordes dès ses débuts en 1862, Mammut est aujourd’hui la marque suisse la plus emblématique de l’industrie outdoor. Si elle conçoit et fabrique toujours des cordes pour l’escalade et l’alpinisme, elle développe aussi des produits pour toutes les autres activités montagne que sont le ski de randonnée, le freeride, la via ferrata, le trail, le trek, la rando, … C’est en 2006 que Mammut sort son premier DVA, immédiatement adopté par un grand nombre de secouristes en montagne. Aujourd’hui encore, les DVA Mammut Barryvox et Barryvox S sont des références.

Le DVA Mammut Barryvox S

DVA Mammut Barryvox SRapide, précis, intuitif, le Barryvox S est l’un des meilleurs DVA au monde. Sa première qualité est son incroyable simplicité d’utilisation. Equipé lui aussi de 3 antennes, il a une largeur de bande de recherche de 70 m en mode numérique et de 100 m en analogique. Maniable même avec des gants ou des moufles, il permet un guidage sonore et visuel.

Comme le DVA Tracker4 de BCA, il profite de la fonction Auto Revert avec retour automatique en mode émission s’il ne détecte aucun mouvement pendant 4 minutes. Ses autres fonctions auto-contrôle, test de groupe, gestion des interférences avec auto guidance en cas de perte de signal, ou encore Rescue Send qui commute automatiquement en mode émission si une seconde avalanche vous ensevelit.

Dans la situation où plusieurs personnes se retrouveraient prises au piège, le DVA Barryvox S permet de localiser chacune d’entre elles et d’afficher leur position grâce au marquage multi victimes. Doté de la technologie Vital Data, il permet également de concentrer les recherches sur les victimes ayant la plus grande chance de survie.

Détecteurs de Victime d’Avalanche Ortovox

Créée en 1980, la société Ortovox s’impose sur le marché du DVA en mettant au point le premier appareil capable d’émettre et de recevoir sur 2 fréquences différentes. Compatible avec les DVA des autres fabricants, il est accueilli avec enthousiasme et fait d’Ortovox un acteur incontournable de la sécurité en montagne. Pionnière en matière d’innovation, la marque n’a depuis eu de cesse d’améliorer ses ARVA. C’est ainsi qu’elle a mis au point les modèles Zoom+ et Ortovox 3+, qui jusqu’ici étaient ses meilleurs DVA. Mais Ortovox ne s’arrête pas là et crée la surprise avec une nouveauté jusqu’ici inédite : le guidage vocal de son tout nouvel ARVA, le Diract Voice.

Le premier DVA à navigation vocale Ortovox Diract Voice

détecteur de victime d'avalanche Ortovox Diract VoiceTrès intuitif et tout aussi simple à utiliser que ses prédécesseurs, le Diract Voice d’Ortovox est actuellement le seul DVA au monde qui, à la manière d’un GPS, communique avec vous grâce à un système de guidage vocal. Lors du sauvetage de victimes d’avalanches, la vitesse est primordiale. Ceux qui ont échappé à l’avalanche, témoins impuissants de l’ensevelissement d’une ou de plusieurs personnes, sont en état de choc et stressés par ce qui vient de se dérouler sous leurs yeux. L’avalanche a créé un terrain accidenté qui s’ajoute au défi de devoir retrouver la ou les victimes. Si jusqu’à présent, il fallait se fier aux bips sonores et aux indications visuels affichées sur les écrans de la majorité des DVA, avec le Diract Voice, Ortovox change la donne grâce à des instructions vocales claires et distinctes. Il s’agit d’une avancée considérable qui devrait accélérer considérablement les recherches.

Comme les autres modèles cités avant lui, le Diract Voice possède 3 antennes pour une bande de recherche de 50 m de large. En cas d’ensevelissement, la technologie Smart Antenne analyse la position dans laquelle vous êtes sous l’avalanche afin d’optimiser l’émission de votre signal. Ortovox précise que cela permet de doubler la portée dans certains cas.

Le Diract Voice présente aussi l’avantage d’avoir une batterie conçue pour résister aux basses températures contrairement aux autres DVA qui fonctionnent le plus souvent avec des piles. En plus de la navigation vocale, il bénéficie des fonctions auto-test permanent, contrôle de groupe, marquage multi victimes et de la même manière que le Neo Pro de chez ARVA, il dispose d’un mode Standby afin d’éviter les interférences avec la recherche en cours.

Bien qu’il soit assez compact, le DVA Diract Voice bénéficie un écran plutôt large sur lequel les indications et les symboles s’affichent de façon explicite, restant parfaitement visibles même lorsque l’ensoleillement est important. Sur le haut boitier se trouve un interrupteur de couleur orange qui permet de passer extrêmement rapidement du mode émission au mode recherche même avec des gants épais ou des moufles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.