Essai du masque de ski Oakley Airbrake

0
3969

Depuis l’accueil triomphal qui a été fait aux Jawbone, Split Jacket et Fast Jacket, Oakley ne cesse d’innover dans la discipline du changement rapide de verres. Mais Oakley ne se cantonne pas aux lunettes de soleil et proposera dès cet automne le masque de ski Airbrake, équipé de la technologie de changement rapide d’écran « Switchlock ». Nous l’avons eu entre les mains en avant première pour le tester.

A premier abord, rien de bien nouveau. Le masque de ski Oakley Airbrake évoque un Splice dont les entrées d’air seraient passées de l’arche nasale aux sourcils. L’écran sphérique est très imposant et est surmonté d’une monture somme toute assez discrète. On est d’ailleurs surpris de l’absence de monture apparente sur le bas de l’écran. Comme pour la majorité des masques de ski Oakley, l’élastique de l’Airbrake est fixé sur deux arches pour maximiser la compatibilité avec les casques de ski.
La monture est ornée sur sa face interne d’une mousse triple épaisseur, dont une très douce qui sera au contact de la peau. Outre le confort apporté par celle-ci, il est à noter qu’elle permet une étanchéité optimale du masque de ski pour éviter les infiltrations d’eau et de transpiration. Enfin, le bandeau élastique réglable est siliconé sur sa face interne pour que ce masque ne quitte pas votre tête.

Mais comme nous le disions précédemment, ce masque héberge une véritable révolution : un système de changement d’écran rapide. Oakley n’est pas le premier à proposer une telle innovation. Smith avec le I/O et Giro avec le Manifest proposaient tous deux des systèmes fiables de changement de l’écran. Cependant, le système Oakley semble à la fois plus fiable et facile à utiliser que les autres. Le mécanisme repose sur un levier, situé sur la gauche du masque qui maintien l’écran en position. Il suffit de lever ce levier et de pousser l’écran par l’intérieur pour l’ôter. Pour le remettre en position, il suffit de faire la manipulation inverse. Nous sommes bien loin du Smith I/O qu’il fallait tordre pour ôter l’écran.
Ce mécanisme semble assez solide pour supporter de nombreuses manipulations.

Oakley a également penser à concevoir un foulard (Oakley Bandito Fleece), qui se clipse sous le nez du masque. Celui-ci permet de donner un look « Bandit » au porteur mais surtout de protéger contre la neige qui pourrait atteindre le bas de votre visage. Ce foulard est vendu en option au prix de 50 euros.

Porté, ce masque rappelle les autres modèles de la gamme. Le champ de vision est très large, sans atteindre celui d’une Electric EG-2. Le contact de la mousse est très doux et agréable pour le visage. Il sera particulièrement adapté aux visages moyens à larges.

Pourquoi changer d’écran ?

Changer d’écran peut paraître saugrenu pour certaines personnes. Néanmoins, à chaque écran correspond une condition météo particulière. C’est pourquoi les skieurs réguliers possèdent souvent deux masques, un pour le beau temps et un pour le mauvais temps. Un masque comme le Oakley Airbrake permet de changer seulement l’écran et de l’adapter aux conditions météo. C’est d’ailleurs pour cela que le masque de ski Oakley Airbrake est vendu avec deux écrans, un pour les journées ensoleillées et un pour le mauvais temps.
Il arrive aussi que l’écran se détériore avec le temps et qu’il devienne nécessaire de le changer. D’ordinaire, les écrans coûtent pratiquement aussi cher que le masque et il est souvent plus avantageux de choisir un nouveau masque. Mais pour l’Airbrake, Oakley à décidé de proposer ses écrans pour moins de 90 euros. Il devient ainsi plus intéressant de changer son écran et non plus son masque.

Certes, ce masque est proposé à un tarif assez élitiste de 249 euros. Cependant, il est vendu avec deux écrans qui se changent en un tournemain. Donc au lieu d’acheter deux masques de ski Oakley, vous n’en achetez plus qu’un seul. Au final, si vous aimez avoir deux masques de ski, vous économisez en achetant l’Airbrake. Bien sûr, si vous n’êtes pas de ces gens là, la note restera un peu salée, mais le produit en vaut réellement la peine.

Galerie de photos du masque de ski Oakley Airbrake :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.