Tags Articles avec les TAGS "masques de ski"

masques de ski

0 3397

Présentation du masque de ski Cairn Magnetik :

Peu de marques peuvent se targuer de proposer un masque de ski vendu avec 2 écrans pour un tarif inférieur à 100 euros.

Cairn l’a fait ! Et lorsque le changement d’écran se fait à l’’aide d’’aimants fixés sur la monture du masque pour un changement ultra-rapide, on ne peut qu’adhérer !

image_principale_2908

 

 

Il possède un double écran sphérique et offre des possibilité infinies de combinaisons entre vos masques et votre écran pour être en permanence en accord avec les conditions extérieurs.

Afin de procéder au changement d’écran, il suffit de maintenir le masque à plat puis de tirer l’écran vers le haut à l’aide de la « pièce-logo » et mettre en contact le haut de l’écran avec le haut du masque.

Lâcher ensuite l’écran qui s’engage de lui même dans le masque par attraction magnétique.

Une mousse triple densité complète ce dispositif afin d’offrir un masque extrêmement confortable.

Un sécond écran pour un usage mauvais temps est offert avec ce modèle.

Nous le recommandons pour les visages moyens à larges.

Caractéristiques techniques :

  • Double écran sphérique
  • Technologie aimantée
  • Traitement antibuée
  • Mousse triple densité

Sans-titre-1

Technologie Prizm : tout ce qu’il faut retenir

La marque Oakley a élargi récemment son panel d’écrans de masques de ski en ajoutant à sa collection les écrans Prizm. En effet, depuis de nombreuses années, les marques cherchent à proposer des écrans tous temps, capables de vous accompagner par beau temps comme par temps couvert. Et grâce à sa technologie Prizm, Oakley y est arrivé.

Mais que se cache-t-il derrière cette appellation Prizm?

Ce verre permet de décomposer les couleurs du spectre lumineux, en les filtrant afin d’en booster certaines et d’en atténuer d’autres. Il s’agit d’une technologie de lentille révolutionnaire qui accroît considérablement le contraste et la visibilité dans un large éventail de conditions de lumière, de manière à affiner votre vision dans tous les environnements et sur tout type de surfaces.

En savoir plus ici :
un verre Prizm pour chaque usage, en fonction de l’activité et de environnement,  golf, route, montagne etc.

Concrètement sur neige, le contraste et les reliefs seront fortement accentués afin d’obtenir une vision parfaite, tout en percevant les moindres détails présents sur la piste, grâce à un mélange subtil de couleurs permettant un contrôle parfait de la transmission de lumière.

Prizm
Comme vous pouvez le constater, la vision avec la technologie Prizm est bien meilleure

Les contrastes sont ainsi optimisés pour vous offrir une vision la plus claire possible, par beau comme par mauvais temps.

La gamme Prizm se décline en 5 écrans

Rose-Iridium
Prizm Rose :

– Catégorie 1

– Filtre 100% des UV

– Recommandé par temps couvert à mauvais

Prizm Sapphire / Torch / Jade Iridium :

Sapphire-Iridium

Torch-Iridium

Jade-Iridium

 

 

 

 

 

– Catégorie 2

– Filtre 100% des UV

– Recommandé par temps nuageux à beau temps

 

Black-Iridium

Prizm Black Iridium :

– Catégorie 3

– Filtre 100% des UV

– Recommandé par beau temps

 

Technologie-Prizm

0 1995

Chaque année, les différents constructeurs font preuve d’ingéniosité et de créativité pour nous fournir de nouveaux masques de ski à la pointe de la technologie.

Nous vous proposons de découvrir en image les nouveautés 2015-2016 que vous croiserez très certainement sur les pistes cet hiver.

 

Oakley :

La marque Oakley ne sort pas – à proprement parlé – de nouveaux modèles, mais se targue néanmoins d’adapter 2 modèles phares (O2 XL & Flight Deck) en taille médium davantage adaptés aux visages fins et féminins.

On notera toutefois des montures hautes en couleurs et l’émergence de la technologie Prizm lancée l’hiver dernier.

 

7066-01
O2 XM Matte Black – Fire Iridium

Le modèle 02 XM reprend les grandes caractéristiques du célèbre 02 XL. Côté équipement avec un écran double épaisseur ventilé HDO, une mousse de contour triple épaisseur très agréable au toucher et surtout une ventilation au top.

Le masque de ski Oakley O2 Medium séduira tous les amateurs de masques vintages.

 

7064-10
Flight Deck XM Factory Pilot – Prizm Sapphire

 

Inspiré par les visières de casque de combattants pilotes, le modèle Flight Deck XM maximise votre champ de vision de sorte que vous ne manquerez pas une seule cible.

Avec un style propre et un champ de vision incomparable, c’est clairement la référence des masques de ski de cet hiver !

 

Anon :

La marque Anon nous avait déjà surpris il y a quelques années avec leur système de changement d’écran ultra rapide par le biais d’une technologie d’aimants nommée « Magna-tech » située sur le châssis du masque de manière à remplacer son écran en moins de 10 secondes.

Forte de ce succès, la marque continue son développement et nous propose un nouveau modèle « M3 » vendu avec 2 écrans pour profiter de cette technologie comme il se doit !

15239100391
M3 Green – Pink Cobalt & Blue Lagoon

 

A noter que ce nouveau modèle sera livré avec un cache-cou équipé d’une nouvelle technologie nommé MFI – Mask Face Integration.

Le cache-cou sera maintenu de manière magnétique au masque de ski pour profiter des sorties en poudreuse sans prendre froid.

Electric :

La marque Californienne suit la tendance imposée par le fabricant Oakley en proposant deux modèles en taille médium : le EG3.5 et le RIG.5.

Un nouveau modèle fait tout de même son apparition : le EGX – un modèle aux courbes prononcées et au style vintage.

EG1615203BSRC
EGX Orange Blast Black – Bronze Silver Chrome & Yellow

 

Le EGX sera vendu avec un deuxième écran jaune pour une pratique par temps couvert.

Le design de l’écran avec son joint d’étanchéité tout autour permet une adhésion parfaite à 360 °, qui protège à la fois du vent, de la neige et de la glace.

 

EG1515402JBLK
EG3.5 V. Colab – Jet Black & Yellow

 

Le partenariat avec la marque Volcom sera toujours de mise.

De nouveaux coloris feront leur apparition dont une série spéciale en collaboration avec la franchise…….. G.I Joe.

 

EG1515400JBLK
EG3 G.I Joe Camo – Jet Black & Yellow

 

 

Avis aux amateurs du genre, la reine des neiges n’a qu’à bien se tenir… G.I Joe débarque chez Electric avec 2 coloris déclinés sur l’ensemble de la gamme : Camo & Cobra.

 

 – Smith:

Pas de nouveaux modèles chez la marque Smith cette année mais nous nous devions de féliciter le travail remarquable des différentes équipes du fabricant qui nous présente une gamme très complète et remarquable avec un grand effort au niveau des coloris et une finition exceptionnelle.

M00667Z5P994U
IO/7 Navy Owner Operator – Ignitor Mirror & Red Sensor

 

 

La gamme IO, enrichie depuis la saison dernière du modèle IO/7 risque de vous surprendre une fois de plus !

 

Spy :

Le fabricant Spy innove cette année avec l’apparition d’un modèle aux courbes rectangulaires nommé « Ace« .

Il s’annonce d’ores et déjà comme un futur best-seller avec un positionnement rapport qualité/prix imbattable pour un tarif annoncé à moins de 140 euros.

310071160379
Ace Masked Red – Bronze Red Spectra

 

 

Le modèle Ace sera vendu avec un second écran pour un usage par mauvais temps.

Les concurrents n’ont qu’à bien se tenir !

 – Cébé :

2 nouveautés au programme pour la marque française : le Striker et le Razor.

Il s’agit de modèles entrés de gamme déclinés en 2 tailles : large et médium.

CBG53
Striker L Black Street – Orange Flash Mirro

 

Le Striker est proposé à moins de 40 euros.

Il possède un double écran, une mousse triple densité composée de deux couches de mousses ainsi qu’une couche de polaire pour un ajustement parfait.

 

Salomon :

La marque Salomon vous propose son nouveau masque nommé le Cosmic AFS décliné en modèle OTG – Over The Glasses – spécialement adapté aux porteurs de lunettes de vue.

L37787800
Cosmic AFS Black – Blue Solar

 

Le modèle Cosmic embarque une toute nouvelle technologie d’écran nommé AFS.

Ce système permet d’être plus efficace contre la buée, d’offrir un champ de vision élargi et une clarté optique exceptionnelle sans déformation.

 

 

Vous l’aurez constaté, les nouveautés sont au rendez-vous cette année et l’hiver s’annonce généreux avec différents modèles adaptés à votre budget, votre pratique, etc…

N’oubliez pas qu’il est primordial de bien se protéger les yeux pour profiter pleinement de vos sorties sur pistes, qu’elles soient occasionnelles comme régulières.

 

 

 

 

0 1250

La fin de l’hiver approchant, les déstockages de matériel se font de plus en plus nombreux. Mais que peut-on vraiment trouver ? Les bonnes affaires sont-elles au rendez-vous ?

Chaque hiver, une fois les soldes passées, les magasins et surtout les sites de vente multiplient les opérations de déstockage. Cependant, l’image du magasin de station qui liquide ses stocks vieux de 5 ans leur colle à la peau. Pourtant, l’on peut trouver des produits très intéressants.

Ne pas garder les produits de la saison en cours

Pour beaucoup de commerçants, physiques ou en ligne, l’objectif des déstockages est d’écouler les stocks de produits de la saison en cours. En réussissant à vider leurs stocks, les commerçants peuvent ainsi partir la saison suivante avec un stock propre et ainsi acheter des quantités raisonnables de produits de la nouvelle saison.
C’est pourquoi, il est fréquent de trouver des déstockages de produits de la saison en cours dès le mois de Mars. Ces produits, en excellent état et n’ayant donc pas vieilli, sont généralement proposés avec des réductions comprises entre 30 et 50%.
Sur les produits millésimés, c’est à dire dont le look change d’une année sur l’autre, les réductions peuvent être encore plus intéressantes, la risque de voir le produit rester en stock pendant plusieurs années étant alors plus important.

Les bons coups

En changeant de logo, Electric a du destocker de nombreux masques de ski
En changeant de logo, Electric a du destocker de nombreux masques de ski

Les fins de saison ne sont pas les seules raisons pour proposer des produits à prix cassés. De nombreux sites internet proposent ainsi dès le mois de Décembre des masques de ski, des casques de ski ou des vêtements à des prix très intéressants. Ces produits ont généralement été achetés au cours de l’année auprès des importateurs qui cherchent eux aussi à vider leurs stocks de produits des saisons écoulés. Parfois, les produits ont pris un coup de vieux visuellement (coloris dépassés entre autres), mais certaines couleurs intemporelles comme le noir ou le blanc vieillissent bien. Ainsi, un masque de ski normalement vendu 150€ pourra être vendu aux alentours de 60€, sans qu’il s’agisse pour autant de marchandise déclassée ou en mauvais état.
Certains facteurs peuvent également favoriser les déstockages forcés chez les marques. En changeant de logo, Electric s’est retrouvé avec un stock important de masques de ski griffé du mauvais logo. Impossible pour eux donc de réintégrer ces produits dans leur catalogue. Ainsi, des centaines de masques Electric ont été vendus à prix cassés et sont aujourd’hui proposés à des tarifs très intéressants chez les commerçants.

Les déstockages ont encore hélas mauvaise presse. Les personnes ayant peur de tomber sur des produits déclassés, vieux, en mauvais état sont nombreuses. Pourtant, en ces temps de crise économique, les déstockages mettent à la portée de tous des produits hauts de gamme. Profiter d’un masque de ski, d’un casque et de tous les autres accessoires à -50% dès le mois de Décembre est une aubaine pour tous. Peut-être est-ce là une solution pour skier à petit prix.

0 4501

Trop grand ou trop petit, un masque de ski peut rapidement devenir inconfortable. Nous vous donnons les clés pour toujours avoir un masque de ski confortable.

De quelle taille parle-t-on au juste ?

Lorsque l’on parle de la taille d’un visage, l’on entend la largeur de celui-ci. Cette donnée est en effet utilisée par les lunettiers pour concevoir des produits répondant aux critères d’écartement des yeux et d’espace entre le nez et les tempes. Et c’est également grâce à cette donnée que l’on détermine si un masque de ski est adapté aux visages larges ou au contraire étroits.

Il n’existe aucune norme permettant de définir si un visage est large ou étroit, la perception que l’on a de soi, ainsi que la perception des autres permet de définir à quelle « catégorie » l’on appartient.

Pourquoi choisir un masque adapté à son visage ?

Pour être efficace contre le froid et le vent, un masque de ski doit être plaqué sur le visage du porteur. C’est ce contact entre le visage et le masque qui assure l’étanchéité aux éléments mais aussi le confort. Afin de répartir la pression du masque sur le visage, causée par le contact avec le visage, les fabricants courbent le masque afin qu’il épousent les formes du visage.

electric-eg2-5-torin-yater-wallace-eg0713651bsrc
L’Electric EG2.5 est un modele au look de « gros masque » mais avec un gabaritt adapté aux visages fins


La courbure est déterminée en fonction de la largeur de visage pour laquelle le masque est conçu (un masque pour les visages larges est généralement moins courbé qu’un modèle pour visages fins).

Si vous avez un visage fin et que vous choisissez un masque pour les visages larges, vous risquez de vous retrouver avec un manque de courbure sur les côtés du masque. Vous serez alors obligé de fortement serrer le strap afin de compenser ce manque de courbure. Mais en accentuant la courbure naturelle du masque, vous risquer de déformer l’image, et surtout de créer une zone d’inconfort au niveau du nez et du front.

Un masque trop petit sera également inconfortable puisque la courbure prononcée risque d’empêcher la partie centrale du masque d’être correctement plaquée. Encore une fois, il sera nécessaire de serrer fortement le strap pour « écraser » le masque contre le visage et compenser cette courbure excessive. En plus de l’inconfort lié à la pression exercée par le masque, il y a des chances que la mousse de contour du masque, appliquée sur le pourtour du masque pour faire contact avec la peau, rentre en contact avec le coin des yeux.

smith-i-os-aqua-prism-m006445dr994u
A l’instar de Smith et de son I/OS, de nombreuses marques déclinent leurs modèles phares en versions « petits visages ».

La tendance aux aujourd’hui aux masques de grande taille, à la fois larges et hauts. Mais il ne faut pas pour autant choisir un masque qui n’est pas adapté aux visages. Il existe de nombreux modèle au look oversize, mais adaptés aux visages fins à moyens (Electric EG2.5, Smith I/OS ou Dragon NFXS par exemple). Le look sera le même, mais la compatibilité avec le visage ainsi qu’avec le casque, sera meilleure. Au final, on en revient à la mode des pantalons baggie qui a sévit dans les années 2000, où la mode était à porter du 52 quand on remplissait à peine un 42

0 1398

smith i:o reconSmith I/O Recon

Il doit son originalité à son système connecté Recon qui dispense de nombreuses informations (tracé GPS, vitesse, hauteur et longueur des sauts, lire notre article sur Recon pour plus de détails). Le Smith I/O Recon se distingue aussi pas son prix exclusif : 709€

electric-eg3-gloss-black-eg1214000yblcElectric EG3

Il aura fallu pratiquement 4 saisons à Electric pour sortir un masque oversize à monture invisible (frameless) : l’Electric EG3. Mais le résultat vaut vraiment le coup d’avoir attendu aussi longtemps.

Welcome_J73673144FS_3071_2Julbo Welcome

Le Julbo Welcome est une version signature Enak Gavaggio et Sam Favret du modèle Julbo Universe. Look déjanté, accessoires sur le strap et un superbe écran Julbo Snow Tiger sont au programme.

 

smith-i-o-7-neon-baron-von-fancy-m006670fv99c1Smith I/O7

Le I/O avait révolutionné le monde du masque de ski au moment de sa sortie. Son descendant le Smith I/O7 réutilise la formule en l’associant cette fois ci à une monture au look beaucoup plus moderne, quasi futuriste.

anon-m1-stryper-10772101044Anon M1

Un système de changement rapide de l’écran basé sur le magnétisme, c’est le pari fait par Anon sur le M1. Et après plusieurs saisons de commercialisation, toujours aucun reproche à faire à ce système.

scott-lcg-rozg-2313663968247Scott LCG

Avec son large écran amovible et sa monture minimaliste, le Scott LCG a de sérieux atouts pour séduire. Sans parler de ses coloris, qui pour la saison 2014 – 2015 ont fait partie des plus originaux, d’où sa place dans ce classement.

dragon-d2-beardfest-dap-dr7224314Dragon D2 Beardfest

Avec son strap orné de dessins de barbus, le Dragon D2 Beardfest joue la carte de l’originalité. Heureusement, car le reste de la collection est un peu en retrait cette saison.

oakley-flight-deck-1975-lime-gunmetal-59-705Oakley Flight Deck

L’Oakley Flight Deck est le masque de tous les extrêmes. Large, haut, coloré et bien entendu très confortable, ce masque est sans conteste l’un des plus originaux de ce classement.

giro_GG_Blok_NavyBlueWoodgrain_AGGiro Blok

Giro ne nous avait pas habitué à tel parti pris sur le design d’un produit. Le Giro Blok fait revivre les vieux masques de ski des années 80 mais avec tout le confort de la modernité. Un bijou pour les amateurs de design 80s.

poc-lid-4POC Lid

Le masque le plus original de la saison est donc le POC Lid. POC a encore une fois laissé carte blanche à ses designers pour produire un masque qui ne ressemble à aucun autre produit disponible sur le marché. Certains aimeront, d’autres détesteront, mais tous les cas, on se retourne à chaque fois que l’on croise ce masque.

0 942

Si vous êtes un habitué de notre site, vous savez que l’on est particulièrement sensible au beau matériel. Pour autant, cela ne signifie pas que nous n’apprécions que le matériel hors de prix. Profitons de l’occasion pour découvrir quel masque de ski il est possible de s’offrir avec un budget inférieur à 60€.

Le prix minimum ?

cebe-eco-men-black-1510d772l
Le Cébé Eco, l’un des meilleurs rapport qualité prix du marché.

Aujourd’hui, il est possible de trouver des masques à partir de 15€ en grande surface spécialisée. Cependant, nous avons décidé de ne pas inclure ces produits dans notre analyse, ces derniers n’ayant aucune des options indispensables pour apprécier son masque de ski. En regardant l’offre des différentes marques du marché, l’on remarque que les masques de ski sont généralement disponibles à partir de 39€. Pour cette somme, vous aurez un masque à double écran cylindrique, doté d’une mousse de contour simple ou double épaisseur et d’une ventilation efficace. De quoi skier dans de bonne conditions de confort et sans buée. En revanche, les masques d’entrée de gamme sont rarement équipés d’écrans très performants. Un écran jaune ou orange de catégorie 1 ou 2 est souvent la seule chose proposée à ce niveau de prix. Toutefois, si vous skiez occasionnellement, ou si vous ne portez votre masque que par mauvais temps ou temps couvert, ces masques seront tout à fait adaptés.

Et pour un masque plus fun ?

En changeant de logo, Electric a du brader son ancienne collection dont ce magnifique V-Colab
En changeant de logo, Electric a du brader son ancienne collection dont ce magnifique V-Colab

Si vous êtes plus attiré par un masque coloré, avec un écran adapté au beau temps, il faudra gonfler quelque peu votre budget. Un budget compris entrez 50 et 60 euros vous ouvrira les portes de ce look plus fun et des écrans polyvalents. Electric, Dragon et Spy proposent des masques très intéressants dans cette gamme de prix. Vous aurez pour ce prix une ventilation très efficace, de nombreux éléments de confort (strap de maintien à double boucle, mousse de contour double ou triple épaisseur, etc.) et toujours un double écran pour lutter contre la formation de la buée. En revanche, compte tenu de leurs prix de fabrication, les écrans sphériques ne seront toujours pas disponibles.

Les indications tarifaires présentées ici sont basées sur les prix public conseillés. Il est courant de trouver des modèles issus de collections précédentes à des prix parfois très intéressants. Par exemple, Electric dont le logo a été refondu l’année dernière a mis en déstockage l’ensemble de ses stocks restants. Une bonne occasion de trouver des masques de ski de très haute qualité à moins de 90€. Mais Electric n’est pas la seule marque à proposer des destockage de masques de ski : Cébé, Bollé, ou même Smith et Spy n’hésitent pas à brader leurs anciennes collections. Si vous ne vous souciez pas d’être à la pointe de la mode mais que vous êtes intransigeant sur la qualité, foncez !

Malgré des progrès permanents, concilier sports d’hiver et problèmes de vue n’est pas chose aisée. Et si vous voulez essayer autre chose que les lunettes de soleil, des solutions existent.

Les masques de ski OTG

La solution la plus simple et la moins chère pour conserver ses lunettes de vue sur les pistes est d’opter pour un masque de ski pour porteurs de lunettes. Appelés OTG (pour Over The Glasses, par dessus les lunettes), ces masques de ski peuvent être portés par dessus une paire de lunettes de vue. Depuis plusieurs années, les marques redoublent d’efforts pour offrir des produits au look et au confort proche des masques standards. Masque OTG ne rime plus aujourd’hui avec énorme monture et look cubique peu réussi.
Toutefois, il faut garder à l’esprit que les masques pour porteurs de lunettes seront automatiquement plus volumineux. Il faut en effet pouvoir loger la monture tout en laissant un espace suffisant autour des lunettes pour permettre la circulation de l’air.

masques-otg-2Toute personnes qui a déjà essayé de porter un masque standard avec des lunettes de vue s’est retrouvée confrontée au problème des branches. Leur épaisseur empêche généralement le masque d’être plaqué contre le visage. Pour remédier à cela, les masques OTG sont équipés d’une découpe au niveau de la zone de contact avec les branches. Le plastique et la mousse de contour sont découpés pour créer un dégagement permettant le passage des branches. Ainsi, le masque est parfaitement plaqué au visage, sauf bien entendu au niveau des branches.

Les clips optiques

clip-optique-saliceLa seconde solution envisageable, si vous souhaitez porter un masque de ski tout en conservant vos lunettes, est la mise en place d’un clip optique. Ce dispositif amovible permet d’installer des verres correcteurs dans le masque. Son principal inconvénient : il faut l’équiper avec des verres qu’un opticien devra tailler pour les installer.
En revanche, le faible encombrement de ce dispositif permet de l’installer dans la plupart des masques du marché. De plus, ce dispositif ne change absolument pas le confort du masque, contrairement à une paire de lunettes dans un masque OTG.

Le problème récurrent de la ventilation

Malgré leurs performances sans cesse en évolution, les masques OTG comme les clips optiques ont comme principal défaut d’être sujet à la buée. L’air chaud et humide généré par le visage reste emprisonné dans le masque et finit par se condenser sur la surface froide des verres. Lunettes et clips optiques deviennent alors opaques au bout de quelques secondes à l’arrêt.

Malheureusement, il n’existe aucune solution miracle, si ce n’est d’essayer de limiter les dégâts en ne mettant le masque sur les yeux que lorsque vous êtes en mouvement. Par contre, cette solution qui n’est possible qu’avec un masque OTG, expose vos yeux à la luminosité.Smith-turbo-fan
Autre solution, choisir un masque avec une ventilation très performante comme les Smith équipés de la ventilation Turbo Fan. Cette ventilation disponible sur les modèles I/OX et Prophecy utilise un ventilateur situé sur le haut du masque pour aspirer l’air chaud situé dans le masque. Fonctionnant comme une hotte aspirante, ce dispositif force la circulation de l’air dans le masque, même à l’arrêt. Le moteur est alimenté par des piles logées dans un boîtier installé sur le strap du masque. A l’heure actuelle, il s’agit du système de ventilation le plus efficace disponible sur le marché.

 

Si vous êtes de ceux qui ne peuvent porter des lentilles de contact, les masques OTG et les clips optiques sont les deux seules solutions pour porter un masque de ski tout en conservant des lunettes. Loin d’être parfaits, ces deux systèmes permettent toutefois de pratiquer le ski en profitant du confort d’un masque de ski tout en gardant une bonne visibilité. Peut-être un jour aurons-nous la chance de trouver des écrans équipés d’un dispositif de correction de la vue ? Mais cela ne semble pas être d’actualité.

D’abord réservés aux lunettes de soleil, les filtres polarisants deviennent courants sur les masques de ski. Mais quel est leur rôle ? Qu’apportent les masques de ski polarisés aux skieurs ?

 

Qu’est-ce qu’un filtre polarisant ?

zeal-eclipse-white-10795Un filtre polarisant bloque la lumière indirecte issue de la réflexion sur une surface brillante. Pour bien comprendre son fonctionnement, il suffit de regarder un plan d’eau sur lequel frappe le soleil. Le plan d’eau apparaît sous la forme d un halo lumineux éblouissant. L’ajout d’un filtre polarisant bloquera les rayons éblouissant provenant du plan d’eau et permettra de voir le fond du plan d’eau.

Il est également possible de voir les bénéfices d’un filtre polarisant sur le pare brise d’une voiture. Lorsque la lumière est forte, le tableau de bord se reflète dans ce dernier, à moins que vous ne soyez équipé d’un filtre polarisant.
Généralement, le filtre polarisant est invisible à l’œil nu. Ainsi, lorsque vous portez des verres ou un écran qui en est équipé, les couleurs ainsi que la luminosité restent inchangées par rapport à un écran standard. Toutefois, les filtres polarisant sont connus pour augmenter les contrastes.
Pour intégrer les filtres aux écrans et leur conférer un maximum de longévité, les fabricants l’insèrent entre deux couches de plastique.

Voici le résultat d’une scène photographiée avec un filtre polarisant puis sans :

Les bénéfices sur la neige

Dans un environnement neigeux, les écrans polarisés vont adoucir l’image, limitant les risques 10748041_1495542394028398_1255424847_nd’éblouissement. Comme le verre ou l’eau, la neige reflète la lumière du soleil ce qui des zones de très forte luminosité sur les pistes.

Mais c’est surtout la capacité des écrans polarisés à augmenter les contrastes qui sera la plus appréciable. Les reliefs deviendront beaucoup plus nets et la perception de la profondeur de champ sera meilleure. En somme, il sera beaucoup plus facile de distinguer les bosses, les cassures, mais aussi les distances et la glace, y compris lorsque la luminosité sera faible.

En revanche, contrairement aux idées reçues, les écrans polarisés n’améliorent pas la visibilité par mauvais temps. Ils sont en effet souvent foncés et donc destinés à un usage par beau temps.

 

 

9 modèles de casques de ski, 8 de masques, pour sa troisième saison, Marker affirme sa volonté de devenir un acteur important sur le marché des accessoires.

Capture d’écran 2015-01-05 à 15.39.55
Marker Phoenix Otis, le haut de gamme des casques Marker

Avant tout connue pour ses fixations de ski, la marque allemande Marker propose pour la troisième saison consécutive une gamme de masques et casques de ski. Comme Salomon et Rossignol avant elle, la marque allemande cherche à équiper le skieur de la tête aux pieds.

Avec leur ventilation efficace, leur poids contenu et leurs innovations, les modèles Phoenix OTIS et Ampire représentent le haut de gamme de la marque allemande. Mais leur look freeride n’étant pas au goût de tous, la gamme a été complétée avec des modèles plus consensuels : Consort, Kent et Clark. Sobres et élégants, ces modèles sont destinés aux skieurs ayant des pratiques plus douces.

Enfin, pour les amateurs de park et de figures tête en bas, Marker a développé deux modèles Hard Shell : Kojak et Kojo.

 

Capture d’écran 2015-01-05 à 16.00.35Pour les masques, Marker s’est concentré sur la création de produits pour tous les styles et surtout toutes les morphologies. Les gros volumes 3D+ OTIS, Big Picture+ et Big Picture conviendront parfaitement à tous les amateurs de masques gros volume. Les visages plus fins se tourneront vers les 16 :9, 16 :9+, Projector+ et Projector. Enfin Marker a pensé à inclure les visages fins et les enfants avec le 4 :3, version miniature du 16 :9.
Les modèles 3D+, Projector+ et 16 :9+ sont tous équipés d’un système de changement rapide de l’écran et sont par conséquent vendus avec deux écrans.

Marker représente un choix judicieux pour tous les skieurs en quête de produits originaux, bien finis et au look non consensuel. Grâce à des prix intéressants compte tenu de la technicité des produits, il y a de grandes chances que les casques et masques Marker se multiplient sur les pistes…et en dehors.